Étude par cytométrie en flux des lymphocytes T régulateurs dans les syndromes myélodysplasiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Quantification by flow cytometry of regulatory T cells in myelodysplasic syndromes

Étude par cytométrie en flux des lymphocytes T régulateurs dans les syndromes myélodysplasiques

Abstract

Introduction: the immune system is frequently deregulated in patients with myelodysplastic syndrome (MDS). Many cell types and complex mechanisms are implicated in this deregulation which sustains progression of MDS. Regulatory T cells (Tregs) are known to induce immunosuppression and play a pivotal role in these modifications. The objective of this study was to evaluate and characterize distinct Tregs sub-populations in patients with MDS by flow cytometry. Material and methods: 28 bone marrow samples from patients with MDS classified according the IPSS-R were analysed (Navios, Beckman Coulter) and compared to 22 control samples. First, Tregs were quantified using a manual gating strategy CD3+ CD4+ CD25high CD127low with the Kaluza software. Then, an unsupervised strategy using FlowSOM was used. Results: no significant difference was observed between MDS and control samples according the Tregs quantification. However, a fraction of memory and activated Tregs characterized by the phenotype CD45RA- CD95+ was significantly increased in patients with MDS. Finally, the analysis performed with the FlowSOM algorithm revealed that this CD45RA- CD95+ Tregs population increased in MDS also express CCR4. Conclusion: these results led to the identification of an increased population of Tregs CD45RA- CD95+ in bone marrow of patients with MDS. Interestingly, this population which is reported to have a high immunosuppressive capacity, also express CCR4 probably leading to the specific recruitment of these cells in bone marrow of patients with MDS.
Introduction : la dérégulation du système immunitaire observée chez les patients atteints de syndrome myélodysplasique (SMD) met en jeu des acteurs cellulaires et des mécanismes complexes qui favorisent le développement de la maladie et diffèrent selon son stade. Les lymphocytes T régulateurs (Tregs), en tant que population immunosuppressive, jouent un rôle central dans ces perturbations. L’objectif de ce travail a consisté à quantifier et caractériser par cytométrie en flux les différentes sous-populations de Tregs chez des patients atteints de SMD. Matériel et méthodes : 28 échantillons médullaires de patients SMD classés selon l’IPSS-R ont été analysés (Navios, Beckman Coulter) et comparés à 22 prélèvements médullaires contrôles. Les Tregs ont d’abord été quantifiés à l’aide d’une stratégie de gating manuel CD3+ CD4+ CD25high CD127low avec le logiciel Kaluza. Une analyse non supervisée avec l’algorithme FlowSOM a ensuite été réalisée. Résultats : aucune différence significative du taux de Tregs n’est observée entre les patients SMD et les témoins. Cependant, une sous-population de lymphocytes Tregs mémoires et activés (CD45RA- CD95+) est significativement augmentée chez les patients SMD. L’analyse réalisée avec l’algorithme FlowSOM montre qu’il s’agit en fait de la sous-population de Tregs CD45RA- CD95+ exprimant CCR4 qui est augmentée dans les SMD. Conclusion : ces résultats ont permis l’identification d’une sous-population de Tregs CD45RA- CD95+ CCR4+ augmentée dans les SMD, connue pour être dotée de fonctions immunosuppressives plus importantes et dont l’expression de CCR4 pourrait permettre le recrutement préférentiel de ces cellules au niveau médullaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThExe_BONCOEUR_Pierre_DUMAS.pdf (3.49 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02504125 , version 1 (08-02-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02504125 , version 1

Cite

Pierre Boncoeur. Étude par cytométrie en flux des lymphocytes T régulateurs dans les syndromes myélodysplasiques. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02504125⟩
54 View
1212 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More