Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Vapoénucléation ou Photovaporisation prostatique au Laser GreenLight XPS 180W pour prostate < 100 ml en ambulatoire : les perspectives d’un traitement personnalisé

Résumé : Introduction : le laser GreenLight (GL) XPS 180W permet un traitement endoscopique de l’hypertrophie bénigne de prostate (HBP) selon deux techniques, la photovaporisation prostatique (PVP) et l’énucléation prostatique réalisable par vapoénucléation prostatique (VEP). Aucune étude n’a comparé les résultats de la VEP et de la PVP au laser GL XPS 180W. L’objectif était de comparer les résultats du traitement chirurgical de l’HBP < 100 ml par VEP et PVP au laser GL XPS 180W selon un modèle de prise en charge ambulatoire.
Matériel et Méthode : une étude prospective comparant les résultats et les complications selon la technique chirurgicale pratiquée avec le laser GL XPS 180W (PVP ou VEP) a été réalisée sur l’ensemble des patients inclus au CHU de Nice dans la cohorte multicentrique PRECOCE entre février 2015 et mars 2018. Les critères d’inclusions étaient : 45 > âge < 80 ans, volume prostatique initial (VPi) de 30 à 100 ml, symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) avec International Prostate Symptom Score (IPSS) ≥ 15 en échec thérapeutique, PSA ≤ 4 ng/ml ou biopsie négative inférieure à 6 mois. Les patients restaient hospitalisés une nuit postopératoire et suivis 3 mois. Les tests t de Student, Mann-Whitney, exact de Fischer et du χ2 ont été utilisés en fixant un risque alpha à 5 %.
Résultats : au total, 80 patients ont été inclus, 6 exclus et 74 ont été analysés, 43 ont eu une VEP et 31 une PVP. Le taux d’éligibilité à l’ambulatoire était comparable avec un score de Chung ≥ 9 de 51 % dans le groupe VEP et de 60 % dans le groupe PVP (p = 0,62). À 3 mois l’amélioration des SBAU était comparable avec respectivement dans les groupes VEP et PVP une réduction des scores IPSS de -12 et -11.6 points (p = 0,84) et IPSS-QoL de -3,11 et -2,29 points (p = 0,11). Le VP à 3 mois était inférieur dans le groupe VEP (25,5 vs 32,4 ml, p = 0,03). Les taux de complications postopératoires précoces (28 vs 29 %, p = 1) et tardives (23 vs 16 %, p = 0,65), des groupes VEP et PVP étaient comparables. Dans chaque groupe, une seule réintervention chirurgicale a été nécessaire. Indépendamment de la technique opératoire, il était retrouvé une amélioration plus importante des SBAU à 3 mois en cas de VP traité (VPT) > 50 % mais uniquement pour les VPi ≥ 50 ml (p = 0,04).
Conclusion : notre étude ne retrouve pas de différence de résultats fonctionnels et de complications postopératoires entre VEP et PVP au laser GL XPS 180W dans la prise en charge chirurgicale des HBP < 100 ml. Un suivi à long terme est nécessaire pour affiner nos résultats et comparer selon la technique opératoire et le VPT, les taux de réintervention pour repousse adénomateuse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02505735
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Wednesday, March 11, 2020 - 4:53:36 PM
Last modification on : Monday, October 12, 2020 - 10:28:06 AM

File

2018NICEM076.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02505735, version 1

Citation

Romain Haider. Vapoénucléation ou Photovaporisation prostatique au Laser GreenLight XPS 180W pour prostate < 100 ml en ambulatoire : les perspectives d’un traitement personnalisé. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02505735⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

61