Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Validité du pH eucapnique à la naissance selon Charles-Racinet dans le diagnostic des acidoses métaboliques sévères

Résumé : Des critères biologiques sont utilisés pour permettre d’attribuer une encéphalopathie néonatale à une asphyxie intra-partum. Le pH artériel < 7,00 est usuellement retenu comme valeur seuil permettant de définir une acidose métabolique fœtale sévère per partum. Cependant le pH classique ne distingue pas l’acidose métabolique de l’acidose respiratoire, qui est beaucoup moins délétère pour le nouveau-né. L’objectif de notre étude est d’évaluer le pH eucapnique selon Charles-Racinet en tant que marqueur d’une mauvaise adaptation néonatale et ainsi valider son utilisation pour le diagnostic d’acidose métabolique sévère.
Notre étude monocentrique rétrospective menée sur une période de 5 ans s’est intéressée aux nouveau-nés supérieurs à 34 semaines d’aménorrhées ayant présentés un pH artériel < 7,00 à la naissance. Les données biologiques recueillies étaient le pH artériel, la pCO2, le déficit de base, et le taux de lactate au cordon ombilical. A partir de la PCO2 et d’après le diagramme de Charles-Racinet nous avons calculé le pHeuc. Nous avons ensuite pris la valeur seuil de pHeuc à 7,10 pour distinguer les nouveau-nés chez lesquels l’acidose métabolique sévère avait été confirmée (pHeuc < 7,10 : groupe 1) et ceux chez qui elle avait été infirmée (pHeuc ≥ 7,10 : groupe 2). Les données cliniques étudiées étaient principalement le score d’Apgar et le taux d’hospitalisation en néonatalogie/réanimation.
56 patientes ont été inclues dans notre étude. Après calcul du pHeuc, le groupe 1 comptait 23 patientes et le groupe 2 en comptait 33. Les nouveau-nés du groupe 1 présentaient des scores d’Apgar plus faible, des taux de lactates et de déficit de base plus élevés. Nous n’avons pas montré de différence significative en terme d’hospitalisation ou d’encéphalopathie néonatale entre les deux groupes. Par ailleurs nous retrouvions le poids de naissance comme facteur de risque principal d’acidose métabolique sévère corrigée et d’hospitalisation en néonatalogie/réanimation.
Le pHeuc comme décrit par Charles-Racinet et la nouvelle valeur seuil de 7,10 semble être une donnée plus spécifique que le pH classique < 7,00 pour décrire une acidose métabolique sévère.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [42 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02507733
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, March 13, 2020 - 2:47:14 PM
Last modification on : Thursday, January 7, 2021 - 12:50:02 PM

File

2019NICEM105.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02507733, version 1

Citation

Vincent Tessier. Validité du pH eucapnique à la naissance selon Charles-Racinet dans le diagnostic des acidoses métaboliques sévères. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02507733⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

84