Connaissances et représentations mentales des soignants et des enseignants sur les troubles neurodéveloppementaux TDAH et TSA - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Connaissances et représentations mentales des soignants et des enseignants sur les troubles neurodéveloppementaux TDAH et TSA

Abstract

Introduction: Our study aims to evaluate the knowledge and the mental representations of caregivers (psychiatrists, child psychiatrists, general practitioners, pediatricians, interns and psychologists) and teachers on ADHD and ASD neurodevelopmental disorders. Our main objectives were to assess whether there was a link between participants' implicit theories and their knowledge of ADHD and ASD, between implicit theories and stigma in children with ADHD and ASD, and between implicit theories and stereotypes related to ADHD and ASD. Our secondary objectives were to assess participants' knowledge of ADHD and ASD, and the influence of age, years of experience, and profession. Material and methods: 203 participants (171 women and 32 men) volunteers responded to our online survey. The survey included several questionnaires : CAMI (adapted for ADHD and ASD), implicit theories of ADHD and ASD, ADHD Stigma Questionnaire (ASQ), Knowledge Attention Deficit Disorder Scale (KADDS), Autism Stigma Knowledge Questionnaire (ASK-Q) ) and Adult State Hope Scale. Results and discussion: About ADHD, our findings highlighted a link between ADHD entity theory and less positive stereotype among teachers, a link between ADHD entity theory and fewer perceptions of stigma among psychologists, a link between better knowledge about ADHD and more positive stereotype among psychiatrists, child psychiatrists, general practitioners and pediatricians, and a link between good perceptions about stigma and less negative stereotype across the sample . The knowledge on ADHD was evaluated at 63%. Regarding ASD, adherence to an entity theory increased with age among psychiatrists and child psychiatrists, and decreased with age among general practitioners, pediatricians and teachers. There was a link between ASD entity theory and less positive stereotype among teachers. Knowledge was associated with both positive and negative stereotypes, and better knowledge about ASD was associated with lower levels of stigma. The assessment of knowledge on ASD showed that participants had knowledge above 80% in the three subscales of knowledge, and that the stigma associated with ASD was not approved by the vast majority of our sample. Conclusion: This work confirms the impact of caregivers and teachers knowledge and beliefs on stereotypes and stigma. For future research, it would be interesting to evaluate separately ADHD and ASD on a larger sample of participants, and to take account of the exposure of participants to ADHD and ASD children, and training received on neurodevelopmental disorders. In addition, the development of training programs on neurodevelopmental disorders seems to us particularly important in order to improve knowledge and to change mental representations and beliefs in order to reduce stereotypes and stigmatization.
Introduction et objectifs : notre étude avait pour objectif d’évaluer les connaissances et les représentations mentales des soignants (psychiatres, pédopsychiatres, médecins généralistes, pédiatres, internes et psychologues) et des enseignants sur les troubles neurodéveloppementaux TDAH et TSA. Nos objectifs principaux étaient d’évaluer s’il y avait un lien entre les théories implicites des participants et leurs connaissances sur le TDAH et le TSA, entre les théories implicites et la stigmatisation chez les enfants avec TDAH et TSA, et entre les théories implicites et les stéréotypes liés au TDAH et au TSA. Nos objectifs secondaires étaient d’évaluer les connaissances des participants sur le TDAH et le TSA, et d’évaluer l’influence de l’âge, du nombre d’années d’expérience et de la profession. Matériel et méthodes : 203 participants (171 femmes et 32 hommes) volontaires ont répondu à notre enquête en ligne. L’enquête comportait plusieurs questionnaires : CAMI (adapté pour le TDAH et le TSA), théories implicites du TDAH et du TSA, ADHD Stigma Questionnaire (ASQ), Knowledge Attention Deficit Disorder Scale (KADDS), Autism Stigma Knowledge Questionnaire (ASK-Q) et Adult State Hope Scale. Résultats et discussion : concernant le TDAH, nos résultats ont mis en évidence un lien entre la théorie de l’entité du TDAH et moins de stéréotype positif chez les enseignants, un lien entre la théorie de l’entité du TDAH et moins de perceptions sur la stigmatisation chez les psychologues, un lien entre de meilleures connaissances sur le TDAH et plus de stéréotype positif chez les psychiatres, pédopsychiatres, médecins généralistes et pédiatres, et un lien entre de bonnes perceptions sur la stigmatisation et moins de stéréotype négatif dans l’ensemble de l’échantillon. Les connaissances sur le TDAH ont été évaluées à 63%. Concernant le TSA, l’adhésion à une théorie de l’entité augmentait avec l’âge chez les psychiatres et pédopsychiatres et diminuait avec l’âge chez les médecins généralistes, les pédiatres et les enseignants. Il y avait un lien entre la théorie de l’entité du TSA et moins de stéréotype positif chez les enseignants. Les connaissances étaient associées à des stéréotypes positifs et négatifs, et de meilleures connaissances sur le TSA étaient associées à de plus faibles niveaux de stigmatisation. L’évaluation des connaissances sur le TSA a montré que les participants avaient des connaissances supérieures à 80% dans les trois sous échelles de connaissance, et que la stigmatisation liée au TSA n’était pas approuvée par la grande majorité de notre échantillon. Conclusion : ce travail confirme l’impact des connaissances et des croyances des soignants et des enseignants sur les stéréotypes et la stigmatisation. Pour les recherches futures, il serait intéressant d’évaluer séparément le TDAH et le TSA sur un échantillon de participants plus important, et de tenir compte de l’exposition des participants à des enfants TDAH et TSA, et des formations reçues sur les troubles neurodéveloppementaux. De plus, le développement de programmes de formation sur les troubles du neurodéveloppement nous semble particulièrement important afin d’améliorer les connaissances et de faire évoluer les représentations mentales et les croyances, dans le but de diminuer les stéréotypes et la stigmatisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
BERMOND thèse.pdf (1.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02510969 , version 1 (18-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02510969 , version 1

Cite

Fanny Bermond. Connaissances et représentations mentales des soignants et des enseignants sur les troubles neurodéveloppementaux TDAH et TSA. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02510969⟩
361 View
298 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More