Médecin généraliste : un métier sédentaire ? Étude exploratoire par accélérométrie de l’activité physique et du temps sédentaire de médecins généralistes libéraux du sud-ouest de la France en mars 2019 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Exploratory study using accelerometry of the physical activity and sedentary time of general practitioners in southwestern France in March 2019

Médecin généraliste : un métier sédentaire ? Étude exploratoire par accélérométrie de l’activité physique et du temps sédentaire de médecins généralistes libéraux du sud-ouest de la France en mars 2019

Abstract

Introduction: physical inactivity is the leading cause of preventable death worldwide. A sedentary lifestyle is a new identified risk factor for cardiovascular diseases, diabetes and some cancers. The international recommendations for adults preconize at least 30 minutes of moderate to vigorous physical activity (MVPA) per day and a daily sedentary time of less than 7 hours. General Practitioners (GPs) have a mission to promote these recommendations but it is not clear that they apply them to themselves. The aim of this exploratory study was to evaluate the respect of the international recommendations concerning the physical activity and the sedentary lifestyle of a group of GPs in the south-west of France. Method: the physical activity of 94 GPs (55.3% women) averaging 42.7 years of age was measured with Actigraph® GT3X accelerometers for seven consecutive days. The recording of their sedentary time and their usual level of MVPA was completed by a self-questionnaire covering working time and physical activity. Data collection took place in March 2019 in five French departments (Landes, Gironde, Pyrénées- Atlantiques, Hautes-Pyrénées and Gers). Results: GPs were significantly more sedentary and more inactive on workdays than days off. Women were significantly more sedentary and less active than men on workdays. Only 51.1% of GPs adhered to international recommendations for physical activity during workdays, while 77.6% adhered to recommendations during their days off. All GPs were sedentary for more than 7 hours on a workday and 94.7% were sedentary for more than 7 hours on a day off. Conclusion: General Practitioners should increase their level of moderate to vigorous physical activity and decrease their daily sedentary time. This data must be taken into account for the improvement of their working conditions.
Introduction : l’inactivité physique est la première cause de mortalité évitable dans le monde. La sédentarité est un nouveau facteur de risque identifié de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de certains cancers. Les recommandations internationales préconisent pour les adultes au moins 30 minutes d’activité physique modérée à vigoureuse par jour et un temps sédentaire quotidien inférieur à 7 heures. Les médecins généralistes libéraux (MGL) ont pour mission de promouvoir ces recommandations mais il n’est pas sûr qu’ils les appliquent à eux-mêmes. L’objectif de cette étude exploratoire était d’évaluer le respect des recommandations internationales concernant l’activité physique et la sédentarité d’un groupe de MGL du sud-ouest de la France. Méthode : l’activité physique de 94 MGL (55,3% de femmes) âgés en moyenne de 42,7 ans a été mesurée avec des accéléromètres Actigraph® GT3X pendant sept jours consécutifs. L’enregistrement de leur temps sédentaire et de leur niveau habituel d’activité physique modérée à vigoureuse a été complété par un auto-questionnaire portant sur le temps de travail et l’activité physique. Le recueil des données s’est déroulé en Mars 2019 dans cinq départements français (Landes, Gironde, Pyrénées- Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Gers). Résultats : les MGL étaient significativement plus sédentaires et plus inactifs les jours de travail que les jours de repos. Les femmes étaient significativement plus sédentaires et moins actives que les hommes les jours de travail. Seuls 51,1% des MGL respectaient les recommandations internationales d’activité physique durant les jours de travail alors que 77,6% respectaient les recommandations durant les jours de repos. Tous les MGL étaient sédentaires plus de 7 heures par jour de travail et 94,7% étaient sédentaires plus de 7 heures par jour de repos. 70 Conclusion : les médecins généralistes libéraux devraient augmenter leur niveau d’activité physique modérée à vigoureuse et diminuer leur temps sédentaire au quotidien. Ces données doivent être prises en compte pour l’amélioration de leurs conditions de travail.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Falcinelli.pdf (458.13 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02511572 , version 1 (18-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02511572 , version 1

Cite

Pierre Falcinelli. Médecin généraliste : un métier sédentaire ? Étude exploratoire par accélérométrie de l’activité physique et du temps sédentaire de médecins généralistes libéraux du sud-ouest de la France en mars 2019. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02511572⟩
249 View
215 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More