Ressenti des médecins généralistes de Haute-Normandie soignant la famille de confrères‎ : des consultations différentes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Ressenti des médecins généralistes de Haute-Normandie soignant la famille de confrères‎ : des consultations différentes

Abstract

Nombreux sont les médecins qui soignent leur famille, mais devant la perte d’objectivité, les responsabilités, le manque fréquent de professionnalisme et les domaines difficilement abordables dans une même famille, la tendance est d’inciter ses proches à consulter un médecin tiers. Cette étude a pour but de recueillir le ressenti des Médecins Généralistes hauts-normands sur le fait de soigner la famille de confrères pour ainsi identifier l’influence de ces situations sur la prise en charge et leurs difficultés.
Méthode :
Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 15 Médecins Généralistes fut réalisée entre Juin et Septembre 2019. Les verbatims recueillis furent analysés par deux chercheurs et ont permis une triangulation des données.
Résultats :
Les consultations de familles de confrères ne différaient pas des autres même si elles semblaient souvent plus longues et chronophages. Les impressions pouvaient être un sentiment de faire plus attention, une pression supplémentaire, une peur d’être analysé par le confrère, ou encore le fait d’être en deuxième avis, vécues comme plus difficiles par les soignants. Les attentes de cette patientèle semblaient pour les médecins soignants plus importantes en termes de disponibilité, d’informations ou de prescriptions, entrainant un discours plus élaboré. Le nombre d’années d’expérience professionnelle permettait de diminuer ces difficultés ressenties et la relation médecin-malade ne souffrait pas de ces situations. Nos médecins interrogés intervenant dans les soins de leur famille ne pensaient pas influencer le confrère-tiers. Les conseils souvent évoqués étaient centrés sur le dialogue, la définition précoce des rôles de chacun, et de rester soi-même en considérant la situation comme habituelle.
Conclusion :
Soigner la famille de confrères fait partie des difficultés d’exercice de la Médecine Générale. Ces situations doivent être évoquées le plus tôt possible chez les jeunes médecins et étudiants afin de s’y préparer.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bellamy Vincent.pdf (801.08 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02513574 , version 1 (20-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02513574 , version 1

Cite

Bellamy Vincent. Ressenti des médecins généralistes de Haute-Normandie soignant la famille de confrères‎ : des consultations différentes. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02513574⟩
178 View
327 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More