Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation de la compréhension d'une consultation de médecine générale chez un patient non francophone

Résumé : Contexte : la France absorbe depuis plusieurs années un flux migratoire de plus en plus important. On dénombre 4,4 millions d’étrangers résidant en France métropolitaine en 2015. Les problèmes de santé des réfugiés et des migrants sont semblables à ceux du reste de la population mais il est difficile de garantir cette équité lorsque les patients sont allophones, la barrière linguistique étant un obstacle majeur à la prise en charge médicale. Méthodes : dans la présente étude, nous avons comparé le niveau de compréhension d'une consultation de médecine générale dans trois groupes de patients : francophones (groupe A), allophones avec interprète de l’entourage (groupe B) et allophone avec interprète professionnel (groupe C). Cette étude prospective observationnelle quantitative monocentrique a été réalisée de Février 2019 à Juin 2019 à la Permanence d’accès aux soins de santé du C.H.U Timone, à Marseille. Nous avons élaboré deux questionnaires : un « médecin » dans lequel ce dernier reportait le diagnostic énoncé au patient ainsi que les mots utiliser pour l’expliquer. Il évaluait également la compréhension du patient avec une note sur dix. Il lui était également demandé de répondre par oui/non/ne sait pas à la question « pensez-vous que votre patient à compris le diagnostic ». Puis, l’investigateur remplissait celui « patient » avec celui-ci dans sa langue maternelle (ou celle de son choix), avec recours à un interprète professionnel si besoin. Il était alors demandé au patient d’énoncer le diagnostic formulé par le médecin ainsi que le mot/groupe de mot ou phrase utilisé pour expliquer celui-ci et il devait à son tour donner une note entre 0 et 10 évaluant sa compréhension globale de la consultation et enfin répondait à la question ouverte « qu’aurions-nous pu faire pour améliorer votre compréhension ? ». Résultats : nous avons observé un taux de restitution du diagnostic de 50%, 30% et 90% dans le groupe A, B et C, respectivement et un taux de restitution de son explication de 50%,50% et 90% dans le groupe A, B et C, respectivement. Les patients ont évalué leur compréhension de la consultation en moyenne sur 10, à 7,8 dans le groupe A, 8,3 dans le groupe B et enfin à 9,6 dans le groupe C. Les médecins ont évalué la compréhension des patients en moyenne sur 10 à 7,6 pour le groupe A, à 6,5 dans le groupe B et à 8,4 dans le groupe C. Les médecins estimaient que 100% des patients du groupe C, 80% du groupe B et 70% du groupe A avaient compris la consultation. Discussion / Conclusion : seule la présence d’un interprète professionnel permet que le diagnostic et ses explications soient correctement compris par le patient et que ce dernier soit satisfait de sa prise en charge. Il n’y a pas ou peu de différence de compréhension entre les patients francophones et ceux accompagnés par un interprète informel et la probabilité que ces patients aient compris la consultation est faible. Evaluer la francophonie par des moyens simples, avoir recours à un interprétariat professionnel systématiquement, et former les médecins à une consultation tripartite pourraient être des outils pour favoriser la prise en charge médicale de ces patients fragiles et isolés.
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02513641
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, March 20, 2020 - 6:50:59 PM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:06:27 AM
Long-term archiving on: : Sunday, June 21, 2020 - 4:40:47 PM

File

ALRIC thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02513641, version 1

Citation

Sylvain Alric. Évaluation de la compréhension d'une consultation de médecine générale chez un patient non francophone. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02513641⟩

Share

Metrics

Record views

126

Files downloads

82