Consultations imputables à une alcoolisation récente chez les 18-35 ans aux urgences du CHU de Bordeaux - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Consultations imputables à une alcoolisation récente chez les 18-35 ans aux urgences du CHU de Bordeaux

Abstract

Introduction : cette étude avait pour objectif d’évaluer la proportion de consultations imputables à une consommation récente d’alcool, dans la population des 18-35 ans, aux urgences des sites Pellegrin et Saint-André du CHU de Bordeaux. Matériels et méthodes : le recueil de données a été réalisé en deux temps : d’abord un recueil prospectif aux urgences pendant deux semaines à l’aide d’un hétéro-questionnaire interrogeant sur la consommation d’alcool au cours des dernières 24 heures ; puis une analyse a posteriori des dossiers médicaux des patients par deux personnes expertes pour juger si chaque consultation était imputable ou non à une alcoolisation récente. Le critère de jugement principal était le pourcentage de consultations imputables à l’alcool des patients de 18 à 35 ans. Les critères secondaires étaient le taux ressenti par les patients d’imputabilité à l’alcool, les caractéristiques de consommations, les caractéristiques socio-professionnelles et les différents types de pathologies. Résultat : le recueil de données a été réalisé du 24 septembre 2018 au 8 octobre 2018 sur les sites Pellegrin et Saint-André du CHU de Bordeaux par 5 investigateurs. Sur les 518 passages aux urgences inclus, 95 étaient imputables (en partie ou en totalité) à l’alcool, soit 18.34 %. Parmi ces personnes, 55% n’avaient pas conscience de la responsabilité de l’alcool dans leur venue. Les pathologies traumatiques étaient plus fréquemment liées à l’alcool (p = 0.003). Le pourcentage de consultations imputables à l’alcool augmentait significativement pour les consommations en lieux conviviaux (OR 2.37 ; p = 0104) et entre 00h et 8h (OR 3.49 ; p = 0.0013), ainsi que chez les hommes (OR 2.28 ; p < 0.001), les personnes célibataires (OR 1.39 ; p = 0.0081), sans enfant (OR 1.96 ; p = 0.0313). Conclusion : l’alcool était responsable de 18.34 % de consultations aux urgences des 18-35 ans aux urgences, bien qu’une majorité de ces patients n’en avait pas conscience.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Gibaud.pdf (1.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02519352 , version 1 (25-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02519352 , version 1

Cite

Pierre Gibaud. Consultations imputables à une alcoolisation récente chez les 18-35 ans aux urgences du CHU de Bordeaux. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02519352⟩
54 View
94 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More