Sollicitation des équipes mobiles de soins palliatifs par les médecins généralistes en Lot-et-Garonne : freins et perspectives d’avenir - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Referral to palliative care teams by general practitioners in Lot-et-Garonne: barriers and future prospects

Sollicitation des équipes mobiles de soins palliatifs par les médecins généralistes en Lot-et-Garonne : freins et perspectives d’avenir

Abstract

Introduction: the vast majority (85%) French people say they prefer to die at home but only 26% die at home. In France, 60% of those who die are likely to be covered by palliative care, but only half of these patients would benefit. General practitioner plays an essential role in the provision of palliative care at home. But for the general practitioner, managing the end of life alone seems illusory because of the demands imposed substantial management and a not compatible with the constraints of practicing in general medicine. Specialized palliative care teams can support it. Objectives: to study the solicitation of mobile palliative care teams by general practitioners. Check for potential barriers to this use. To determine whether physician characteristics and potential obstacles are associated with the use of palliative care team. Methods: descriptive epidemiological study inspired by knowledge, attitudes and practice survey in 2018 with general practitioners in Lot-et-Garonne. Results: the turnout was 54%. 32% of general practitioners reported having frequent early use of palliative care team, 35% had regular, but late using and 33% had little or no use of palliative care team. Physicians with proper early use were less likely to have the following barriers: lack of knowledge of the missions of palliative care team, perception of palliative care team as a terminal device and apprehension of being excluded from management. Conclusion: the use of specialized palliative care teams by general practitioners remains insufficient and late. More knowledge about the functions of palliative care teams seems necessary. Improved early identification of palliative patients and their needs is a critical challenge. Finally, the precise definition of the roles of each professional set for good collaboration.
Introduction : la grande majorité (85%) des français disent préférer mourir chez eux mais seulement 26% meurent à domicile. En France, 60 % des personnes qui décèdent seraient susceptibles de relever d’une prise en charge incluant des soins palliatifs mais seulement la moitié́ de ces patients en bénéficierait. Le médecin traitant du fait de son caractère de premier recours, joue un rôle essentiel dans la dispensation des soins palliatifs à domicile. Mais pour un médecin généraliste, gérer seul la fin de vie semble illusoire au regard des exigences qu’imposent des prises en charge lourdes et peu compatibles avec les contraintes de l’exercice en médecine générale. Il peut être soutenu par des structures spécialisées en soins palliatifs. Objectifs : étudier la sollicitation des équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP) par les médecins généralistes. Vérifier l’existence de freins potentiels à ce recours. Déterminer si les caractéristiques des médecins et les freins potentiels sont associés au recours aux EMSP. Méthodes : étude épidémiologique descriptive inspirée des enquêtes de type connaissance, attitudes, pratiques en 2018 auprès des médecins généralistes en Lot-et-Garonne. Résultats : le taux de participation était de 54%. 32% des médecins généralistes déclaraient avoir un recours aux EMSP fréquent précoce, 35% avaient un recours fréquent mais tardif et 33% ne faisaient peu ou pas appel aux EMSP. Les médecins ayant un recours fréquent précoce avaient moins souvent les freins suivant : méconnaissance des missions des EMSP, perception des EMSP comme un dispositif de phase terminale et appréhension d’être écarté de la prise en charge. Conclusion : le recours aux équipes spécialisées de soins palliatifs par les médecins généralistes reste insuffisant et tardif. L’approfondissement des connaissances sur les fonctions des équipes de soins palliatifs semble nécessaire. Une amélioration de l’identification précoce des patients palliatifs et de leurs besoins représente un enjeu crucial. Enfin, la définition claire des rôles de chacun des professionnels parait déterminante pour une bonne collaboration.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2020_Favre.pdf (2.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02522863 , version 1 (27-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02522863 , version 1

Cite

Damaris Favre. Sollicitation des équipes mobiles de soins palliatifs par les médecins généralistes en Lot-et-Garonne : freins et perspectives d’avenir. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02522863⟩
91 View
369 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More