Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Influence de la position et du moment de la journée sur la pression transcutanée en oxygène (TcPO2) chez le sujet sain

Résumé : Introduction : la physiopathologie du syndrome des jambes sans repos reste imparfaitement connue. Certaines études suggèrent une implication de l’hypoxie périphérique dans la physiopathologie de cette maladie. Nous ignorons tout d’une éventuelle variation positionnelle ou circadienne de l’oxygénation périphérique chez le sujet sain. Objectif : l’objectif principal de l’étude est de vérifier s’il existe, de manière physiologique, une variation significative entre la TcPO2 à la marche et la TcPO2 en décubitus, chez le sujet sain. Si cette différence existe, l’objectif secondaire sera de savoir si elle est physiologiquement plus marquée ou si elle ne se manifeste qu’en fin de journée. Patients et méthodes : étude non interventionnelle (catégorie 3), sur des volontaires sains, longitudinales, prospective, unicentrique. Le recueil a été réalisé dans le service des explorations vasculaires de l’hôpital Saint-André à Bordeaux. La population de l’étude comprenant des hommes et des femmes âgés de 18 à 65 ans. Les sujets ayant tabagisme actif ou un antécédent d’intoxication tabagique, un diabète de type 1 ou 2, une artériopathie des membres inférieurs, une grossesse connue (sans dosage des béta-hcg), une symptomatologie de syndrome des jambes sans repos chez les sujets ou chez la famille proche , un examen neurologique anormal, une carence martiale connue, étaient exclus de l’étude. Un enregistrement de la TcPO2 a été réalisé à la marche, en décubitus, et en position assise. Des mesures de PSO ont été réalisées simultanément. Ces enregistrements étaient réalisés à deux moments d’une même journée : le matin et en fin de journée. Résultats : 16 volontaires sains ont été inclus dans l’étude. 1 sujet a été exclus de l’étude. On observe une différence significative entre la TcPO2 en décubitus et à la marche et ceci à deux reprises : le matin (p= 0,00068) et le soir (p= 0,00072) Discussion/conclusion : nos résultats suggèrent que, chez le sujet sain, il existe de manière physiologique une différence entre la TcPO2 en décubitus et à la marche. Nous avons mis en évidence cette variation à deux reprises : le matin et en fin de journée. En revanche, nous n’avons pas observé de différence entre la TcPO2 du matin et celle du soir et ceci quel que soit la position. Nos données sont en faveur d’une amélioration de l’oxygénation périphérique à la marche chez le sujet sain. Le fait que la marche soulage les symptômes des SJSR et améliore l’oxygénation tissulaire pourrait suggérer une implication de l’hypoxie périphérique dans la physiopathologie du syndrome des jambes sans repos. L’implication de l’hypoxie périphérique dans le SJSR pourrait offrir de nouvelles perspectives dans la prise en charge et le traitement de cette affection.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [42 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02525056
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Monday, March 30, 2020 - 5:11:41 PM
Last modification on : Saturday, April 4, 2020 - 1:21:19 AM

File

Med_generale_2020_Benzekri.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02525056, version 1

Collections

Citation

Sofian Benzekri. Influence de la position et du moment de la journée sur la pression transcutanée en oxygène (TcPO2) chez le sujet sain. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02525056⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

22