Carcinome canalaire infiltrant du sein associé à une composante in situ : évaluation diagnostic et pronostic en IRM - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Carcinome canalaire infiltrant du sein associé à une composante in situ : évaluation diagnostic et pronostic en IRM

Abstract

Introduction : L’objectif était la recherche en IRM des caractéristiques morphologiques et cinétiques prédictives du carcinome canalaire in situ du sein (CCIS) associé au carcinome invasif (CI) puis ; d’étudier l’impact pronostic de l’in situ sur la réponse thérapeutique histologique à la chimiothérapie du CI. Matériel et Méthodes : Étude rétrospective menée dans le service de Radiologie de l’hôpital Saint Louis, dans une cohorte de 380 patientes avec un diagnostic de CI traitées par chimiothérapie néoadjuvante entre 2003 et 2016. La composante in situ a été recherchée sur les prélèvements histologiques. Elle a été corrélée aux données mammographiques, aux phénotypes moléculaires tumoraux du CI, aux caractéristiques lésionnelles IRM (Classification BI-RADS de l’ACR) et analysé à la réponse histologique thérapeutique. Résultats : Deux cent treize patientes (56%) avaient du CCIS. Du CCIS était retrouvé dans 85% des phénotypes Luminal A, 63% des phénotypes Luminal B, 56% des phénotypes HER 2 et 38% des phénotypes Basal Like. En IRM la présence de CCIS était significativement plus fréquente avec les lésions rehaussements non-masses (RNM) qu’avec les masses (p<0,001). Pour les RNM, la distribution était liée au CCIS (p= 0,033). Les 77,5% des patientes aux RNM segmentaires avaient du CCIS. Une meilleure réponse histologique à la chimiothérapie néoadjuvante a été notée en l’absence de CCIS (p<0,0001). Sur les 136 patientes sans réponse thérapeutique 93 (68%) avaient du CCIS. L’absence de réponse complète était corrélée de manière indépendante à la présence de CCIS associé (P<0,0001), aux sous-types moléculaires tumoraux (p<0,0001) et à la taille tumorale (T3 et T4 ; p<0,002). Conclusion : Notre étude n’a pas permis de ressortir de facteurs prédictifs indépendants en IRM du CCIS. Sa présence réduit les chances de réponse thérapeutique histologique complète et il est un élément essentiel dans la planification thérapeutique des patientes atteintes d’un CI.
Fichier principal
Vignette du fichier
Morgane SAND.pdf (1.79 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02549516 , version 1 (21-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02549516 , version 1

Cite

Morgane Sand. Carcinome canalaire infiltrant du sein associé à une composante in situ : évaluation diagnostic et pronostic en IRM. Gynécologie et obstétrique. 2019. ⟨dumas-02549516⟩
129 View
1986 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More