Prise en charge de l’ostéoporose après fracture sévère par le médecin généraliste chez la patiente âgée : une étude descriptive - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Management of osteoporosis one year after a major fracture among elderly women by general practitionner: a descriptive study

Prise en charge de l’ostéoporose après fracture sévère par le médecin généraliste chez la patiente âgée : une étude descriptive

Abstract

Objective: osteoporotic fracture is associated with increase morbidity and mortality and is a major problem of public health. Following the GRIO recommendations in 2012, authorizing the prescription of anti-osteoporotic treatment without Bone mineral density after a major fracture, our objective was to evaluate the management of the patient who sustained a major fracture by the general practitioner (GP) one year after. Method: over a six-month period, we included all female patients aged of 75 years or more, caring in Pau’s hospital for a major osteoporotic fracture, untreated with anti-osteoporotic treatment. One year later, we collected data by letters sent to GP and by the reports of hospitalisation. Our primary endpoint was the prescription of specific anti-osteoporotic treatment in one years and / or the specialist consultation. Results: 129 patients were included, we had a response for 47 % of them. One year later, 31 % received an anti-osteoporotic treatment or were consulted a specialist. 83 % received vitamin D therapy. The prescription of anti-osteoporotic treatment was significantly associated with female GP. At the discharge, the prescription or the proposal for prescription concerned 30% of them. Conclusion: despite the recommendations, osteoporosis with fracture remains insufficiently treated as much in the hospital as in ambulatory medicine.
Contexte et objectif : l’ostéoporose fracturaire, qui est associée à une augmentation de la morbi-mortalité, est un problème majeur de santé publique. Elle concerne particulièrement les sujets âgés. A la suite des recommandations du GRIO de 2012, permettant de sursoir à la réalisation d’une ostéodensitométrie et de traiter d’emblée après une fracture sévère, notre objectif était d’évaluer la prise en charge post-fracturaire des médecins généralistes à un an. Méthode : nous avons recruté toutes les patientes de plus de 75 ans hospitalisées à l’hôpital de Pau pour fracture ostéoporotique sévère, non traitées par un traitement anti ostéoporotique spécifique, sur une période de 6 mois en 2015. Le recueil de données s’est fait par l’envoi d’un courrier au médecin traitant et par la lecture des courriers de sortie d’hospitalisation. Le critère principal de jugement était la prescription à un an d’un traitement anti ostéoporotique et/ou l’avis d‘un spécialiste. Résultats : 129 patientes ont été incluses, nous avons eu une réponse pour 47 % d’entre elles. 31 % avaient eu une prise en charge adéquate à un an et 83% recevaient une supplémentation vitaminique. La prescription d’un traitement était plus souvent observée chez les médecins femmes (p< 0,05). La suggestion ou la prescription d’un traitement en sortie d’hospitalisation concernait 30% des patientes recrutées. Conclusion : l’ostéoporose fracturaire reste insuffisamment prise en charge chez le sujet âgé, tant en ambulatoire qu’en intra hospitalier.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2018_Blanchet.pdf (1.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02550128 , version 1 (22-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02550128 , version 1

Cite

Hélène Blanchet. Prise en charge de l’ostéoporose après fracture sévère par le médecin généraliste chez la patiente âgée : une étude descriptive. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02550128⟩
120 View
942 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More