Supplémenter en Vitamine D sans doser : quelles conséquences sur le taux à 2 mois ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Supply in Vitamin D without control of the concentration : which consequencies on the level after 2 months ?

Supplémenter en Vitamine D sans doser : quelles conséquences sur le taux à 2 mois ?

Abstract

Background : Epidemiologic studies show that the prevalence of Vitamin D insufficiency in French population is 80% varying from 76% to 100% depending on studies on old people. French National Authority for Health (HAS) do not recommands a systematic control of the vitamin D concentration, before initiation of the supplementation, but we lack data on efficacy and security of this attitude. The objective of this study is to show that for people older than 65 years old hospitalised in Geriatric Unit and naive to the history of vitamin D treatment, the dosage before the supllementation is unnecessary. Design : Our hypothesis was that in this population, the recommanded level of Vitamin 25(OH)D (>30ng/ml and <150ng/ml) can be obtained, without dosing, following the classical substitution for people with a Vitamin D deficiency with UVEDOSE 100 000UI each 15 days, for a total of 4 doses. All patients hospitalized in the Geriatric Unit at the Rennes Universitary Central Hospital (CHU) and who did not have exclusion criteria, could be potentially inclued. The exclusion criterias were the following : hypercalcemia, Vitamin D supplementation during past year, recent control of Vitamin D level, medical disease which not allows the supplementation, no signature of the consent, patient under custody of the court. For each patients, the following features were exctracted from the computerized folder : age ; gender ; Body Mass Index (BMI); main antecedents ; living place. The level of Vitamin 25(OH)D2 + Vitamin 25(OH)D3 were controlled 1 week after the last intake. Results : After the application of this supplementation protocol for 90 patients, 70% of the inclued, IC95%[61;79], had a Vitamin 25(OH)D level in the expected norms, which were between 30 and 70ng/ml. This supplementation also permited the Vitamin D deficiencies, under 10ng/ml. The patients security were preserved, because the higher results in our study were under the level « not to be exceeded » (the level oh Vitamin 25(OH)D have always been <100ng/ml), and so, far away under the level recognized as toxic (150ng/ml). The only feature independently linked to a lower level was a high BMI (>30). Conclusion : Our mono-centric, and exploratory study were realised for a medicine thesis work. It confirms our hypothesis in spite of some weaknesses like a low inclusion level. In this way, patients hospitalized in Geriatric Units could obtain a level of Vitamin 25(OH)D in the recommanded norms (>30ng/ml, <150ng/ml), without initial dosing, following the classical way of supplementation for deficiency. Our results should be confirmed in a multicentric study, improving the level of inclusions.
Objectifs: Les études épidémiologiques montrent que la prévalence de l’insuffisance en vitamine D dans population française est de 80% ce taux variant de 76% à 100% selon les études menées chez les personnes âgées. La Haute Autorité de Santé (HAS) ne recommande pas de réaliser systématiquement un dosage de la vitamine D avant de débuter la supplémentation, mais on manque de données sur la sécurité et l’efficacité de cette attitude. Notre étude a pour objectif de montrer que chez des patients âgés de 65 ans et plus hospitalisés en Gériatrie et naïfs de traitement par vitamine D, le dosage préalable à la supplémentation est superflu. Matériel et Méthodes:Nous avons fait l’hypothèse que dans cette population un taux dans les normes recommandées de vitamine 25(OH)D (>30ng/ml, <150ng/ml) peut être obtenu, sans réaliser ce dosage en suivant un schéma classique de substitution en cas de carence par UVEDOSE 100 000UI tous les 15 jours pour un total de 4 doses. Tous les patients qui étaient hospitalisés dans le service de Gériatrie du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Rennes et qui ne présentaient pas de critère d’exclusion, pouvaient être potentiellement inclus. Les critères d’exclusion étaient les suivants : hypercalcémie, supplémentation en vitamine D il y a moins d'un an, dosage de vitamine 25(OH) D récent, pathologie médicale ne permettant pas la supplémentation, absence de signature de consentement, patient sous sauvegarde de justice. Pour chaque patient, les caractéristiques suivantes ont été collectées à partir du dossier informatisé : âge ; sexe ; indice de masse corporelle (IMC) ; antécédents principaux ; lieu de vie. Le taux de vitamine 25(OH) D2 + vitamine 25(OH)D3 était dosé 1 semaine après la dernière ampoule.Résultats:Après application du schéma de supplémentation pour 90 patients, 70% des patients inclus [IC95%:61-79] avaient un dosage en vitamine 25(OH)D dans les normes attendues, soit entre 30 et 70ng/ml.Cette supplémentation a permis de corriger les carences en Vitamine 25(OH)D, inférieures à 10ng/ml.La sécurité pour le patient était maintenue car les résultats de dosages les plus élevés dans notre étude se maintenaient loin des doses considérées comme « limites à ne pas dépasser » (le dosage de 25(OH)D était toujours<100ng/ml) et donc loin de la dose considérée comme toxique (150ng/ml).Le seul facteur lié de façon indépendante à un moindre taux final était un IMC élevé (>30).Conclusion: Notre étude mono-centrique et réalisée de façon exploratoire dans le cadre d’une thèse de médecine confirme notre hypothèse malgré quelques faiblesses dont un taux d’inclusion un peu faible. Ainsi, en hospitalisation en Gériatrie un taux dans les normes recommandées de vitamine 25(OH)D (>30ng/ml,<150ng/ml) peut être obtenu, sans réaliser de dosage préalable en suivant un schéma classique de substitution en cas de carence. Nos résultats devraient être confirmés dans une étude multicentrique, en améliorant le taux d’inclusion.
Fichier principal
Vignette du fichier
RADETCaroline.pdf (787 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02570570 , version 1 (10-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02570570 , version 1

Cite

Caroline Radet. Supplémenter en Vitamine D sans doser : quelles conséquences sur le taux à 2 mois ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-02570570⟩
14 View
43 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More