Évaluation de l'impact d'une discordance entre hormone anti-müllerienne et compte des follicules antraux sur la compétence ovocytaire en FIV ICSI - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Impact of anti müllerian hormone and antral follicle count discordance among infertile women undergoing ICSI in-vitro fertilization

Évaluation de l'impact d'une discordance entre hormone anti-müllerienne et compte des follicules antraux sur la compétence ovocytaire en FIV ICSI

Abstract

Objective: Anti-Mullerian hormone (AMH) and antral follicle count (AFC) are usually defined as the best and comparable markers of ovarian reserve to predict ovarian response to stimulation during in vitro fertilization (IVF). Our study consisted in evaluating impact of discordance between AFC and AMH on oocyte competens and assessing its implcation on ovarian response in ICSI IVF. Materials and methods: This is a retrospective study on 536 womend undergoing the first ICSI IVF cycle at the Grenoble university hospital between January, 2015 and 2019. AMH and AFC discordance was defined according two cut-off ; respecively 1.1 ng/ml and 12. This allowed categorization subjects into four groups : two groups with concordant markers (nominate concordant « plus » if it’s above the cut-off and concordant « minus » if it’s below) and two groups with discordants markers (nominate « dAMHsup group » if AMH is above the cut-off and CFA below, and « dCFAsup group » for the opposite). Results: Women in concordant « plus » and AMH groups had a better ovarian response than concordant « minus » and CFA groups. Their numbers of retrieved mature oocytes and numbers of embryos was higher and fertilization failures were less frequently. The fertilization rate and ratio between embryos and retrieved oocytes were similar. Conclusion: When AMH and AFC are discordant, the ovarian responsiveness is intermediate, between the both concordant groups. Women who have AMH higher than AFC tend to respond better to stimulation. AMH would be a relible markers than AFC in case of discordance.
Objectif : L’hormone anti-müllerienne (AMH) et le compte des follicules antraux (CFA) se sont démarqués comme des marqueurs fiables de la réserve ovarienne pour prédire la réponse ovarienne à la stimulation en fécondation in vitro (FIV). Notre étude a évalué l’impact d’une discordance entre l’AMH et le CFA sur la compétence ovocytaire et déterminer son implication sur la réponse ovarienne en FIV ICSI. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 534 patientes prises en charge pour leur première tentative de FIV ICSI à l’hôpital de Grenoble entre janvier 2015 et 2019. Deux valeurs seuils ont défini la discordance entre l’AMH et le CFA ; respectivement 1.1 ng/ml et 12. Les patientes ont ensuite été classées en quatre groupes : deux concordants (dit « plus » si supérieur aux seuils et « moins » si inférieur) et deux discordants (nommé « dAMHsup » si AMH supérieure au seuil et CFA inférieur et « dCFAsup » si l’inverse). Résultats : Les patientes du groupe concordant « plus » et dAMHsup avaient une meilleure réponse ovarienne à la stimulation que le groupe concordant « moins » et dCFAsup ; leur nombre d’ovocytes matures et d’embryons précoces étaient plus élevés et les échecs de fécondation moins fréquents. Le taux de fécondation et le ratio entre embryons et ovocytes matures étaient comparables. Conclusion : Lorsque le CFA et l’AMH sont discordants, la réponse ovarienne est intermédiaire par rapport aux groupes concordants extrêmes. Les femmes ayant une AMH supérieure au CFA mesuré, ont tendance à mieux répondre à la stimulation. L’AMH parait être un marqueur plus fiable que le CFA. Il semble qu’une discordance n’impacte pas la compétence ovocytaire
Fichier principal
Vignette du fichier
2019GREA5116_cita_laura(1)(D)_version_diffusion.pdf (1.86 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02572505 , version 1 (13-05-2020)

Identifiers

Cite

Laura Cita. Évaluation de l'impact d'une discordance entre hormone anti-müllerienne et compte des follicules antraux sur la compétence ovocytaire en FIV ICSI. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02572505⟩
531 View
1883 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More