Étude clinique randomisée évaluant l’efficacité de la psychothérapie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing » dans le Trouble de Stress Post-Traumatique et exploration de l’implication du cortisol - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Étude clinique randomisée évaluant l’efficacité de la psychothérapie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing » dans le Trouble de Stress Post-Traumatique et exploration de l’implication du cortisol

Abstract

Introduction : la psychothérapie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing » (EMDR) fait partie des traitements de première ligne dans le Trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT). L’objectif principal de cette étude est d’en évaluer l’efficacité au sein d’une population naturalistique, comparativement à une psychothérapie de soutien. Secondairement, il sera exploré l’implication des dérèglements biologique avec le cortisol. Méthode : il s’agit d’une étude clinique contrôlée randomisée comprenant 80 patients répartis en deux groupes de 40 et suivi sur trois mois. L’évaluation de la symptomatologie du TSPT a été réalisée avec la CAPS-IV. Les dosages du cortisol ont été réalisés à 5 temps différents et sur 2 jours consécutifs, comprenant le réveil, 30 minutes après le réveil, 60 minutes après le réveil, à 15h et à 21h. Il a été calculé des « area under the curve » (AUC) diurne et au réveil selon la méthode de calcul trapézoïdale de Pruessner, AUCi et AUCg. Les analyses statistiques du cortisol se sont basées sur des modèles de régression logistique et de régression linéaire ainsi que sur des comparaisons entre les valeurs en pré-thérapie et en post-thérapie. Résultats : il est observé une amélioration médiane de 47,00 points (35,75-68,00) dans le groupe EMDR contre 27,00 points (9,00-46,00) dans le groupe soutien, ce qui représente une différence significative en faveur de l’EMDR (p-value < 0,05). A la suite d’un ajustement sur les variables « Score CAPS à l’inclusion » et « Age à l’inclusion », les AUC diurne compris dans le 2ème tertile montrent un intérêt statistiquement significatif dans la prédiction de la rémission à V2, avec un p-value à 0,027. Les autres variables du cortisol dont AUCi et AUCg n’ont pas fait preuve d’intérêt statistiquement significatif. Conclusion : l’EMDR fait preuve d’une efficacité significativement supérieure à la psychothérapie de soutient dans le traitement des TSPT au sein d’une population naturalistique. Les analyses exploratoires de l’implication du cortisol manquent encore de résultats significatifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_Gastal_Olivier.pdf (3.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02860029 , version 1 (08-06-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02860029 , version 1

Cite

Olivier Gastal. Étude clinique randomisée évaluant l’efficacité de la psychothérapie « Eye Movement Desensitization and Reprocessing » dans le Trouble de Stress Post-Traumatique et exploration de l’implication du cortisol. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02860029⟩
121 View
260 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More