Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Corrélation entre les variations précoces des marqueurs tumoraux circulants et la réponse clinique dans une population de patients traités pour un cancer colorectal métastasique par une chimiothérapie de première ligne

Résumé : INTRODUCTION :
Dans le cancer colorectal métastatique (CCRm), l’évaluation d’une chimiothérapie (CT) repose sur un examen d’imagerie avant et après 2-3 mois de traitement. L’étude des marqueurs tumoraux circulants tels que l’ADN circulant total (ADNtot), l’ADN tumoral circulant (ADNtum) constituerait une approche innovante afin d’envisager un ajustement thérapeutique précoce. L’objectif était d’étudier les corrélations de trois biomarqueurs : l’ADN total circulant, l’ADN tumoral circulant et l’ACE prélevés avant les cycles de chimiothérapie 1, 2, 3 (C1, C2, C3) et lors de l’évaluation réalisée à M3, de leurs variations, de de leur cinétique avec l’évaluation selon RECIST 1.1. et avec les paramètres de survie.
METHODES :
Ce travail est une analyse préliminaire de l’étude prospective, multicentrique, COCA-MACS incluant des patients traités en L1 pour un CCRm histologiquement prouvé, mesurable selon les critères RECIST 1.1, par CT +- thérapie ciblée de juillet 2016 à février 2019. Des prélèvements sanguins ont été réalisés avant C1, C2, C3 et à 3 mois pour le dosage de l’ADNtot, de l’ADNtum et de l’ACE. La détection de l’ADNtum a été réalisée par Droplet Digital™ PCR (Bio-Rad QX200™).
RESULTATS :
Au total, 70 patients ont été inclus. Respectivement, 38 (55,9 %) et 7 (10,3 %) patients présentaient une mutation de RAS ou BRAF. Les SSP et SG médianes étaient respectivement de 9,2 mois (1,1-34) et 27,1 mois (1,1-36,5). Un taux faible d’ADNtot et d’ADNtum à C1 (selon la médiane) était significativement associé à une survie prolongée avec respectivement des SSP médianes de 13,1 vs 5,7 mois (p<0,0001) et 13,1 vs 7,5 mois, (p=0,03) et des SG médianes non atteintes vs 17,7 mois (p=0,0005) et non atteintes vs 17 ,7 mois (p=0,04). Une diminution précoce de l’ADNtum entre C1 et C3, inférieure à la variation médiane de la population (87,4 %), était associée à la progression avec une sensibilité de 100 %, une spécificité de 57% et une VPN de 100 %. Une diminution précoce de l’ADNtum entre C1 et C3, supérieure à la variation médiane de la population (87,4 %), était associée et à un allongement de la SSP, à 11,8 vs 6,7 mois (p=0,007), de même que la cinétique de l’ADNtum entre C1 et C3 (11,8 vs 6,7 mois, p=0.0007). L’ACE à l’inclusion et ses variations précoces n’étaient pas associés aux données de survie.
CONCLUSION :
Nos résultats confirment la valeur pronostique des valeurs de baseline de l’ADN circulant dans le CCRm. Le monitoring précoce (C1-C3) de l’ADNtum apparaît comme un marqueur fiable pour envisager de tester de manière précoce de nouvelles stratégies thérapeutiques (intensification vs désescalade) en L1 du CCRm.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [131 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02866506
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, June 12, 2020 - 2:59:43 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:52:33 AM

File

Dutherage Marie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02866506, version 1

Citation

Marie Dutherage. Corrélation entre les variations précoces des marqueurs tumoraux circulants et la réponse clinique dans une population de patients traités pour un cancer colorectal métastasique par une chimiothérapie de première ligne. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02866506⟩

Share

Metrics

Record views

40

Files downloads

32