L’angioplastie coronaire chez les nonagénaires - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

L’angioplastie coronaire chez les nonagénaires

Abstract

Le vieillissement de la population est en augmentation constante depuis déjà plusieurs années. Les pathologies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité dans cette catégorie de patient. Cependant, la littérature concernant une prise en charge adaptée de la pathologie coronaire à ces âges extrêmes reste pauvre alors que le taux de complication post interventionnelle s’avère plus élevé que dans la population générale.
Nous avons donc mené une étude rétrospective observationnelle dans le service de cardiologie du CH d’Antibes entre novembre 2013 et septembre 2018 incluant tous les patients nonagénaires traités par angioplastie coronaire. Les résultats angiographiques ont été extraits de la base de données (Unimed©, France). Les données cliniques d’admission, les complications et l’évolution hospitalière ont été recueillies via les comptes rendus d’hospitalisation et les dossiers patients. Nous avons comparé 3 groupes selon leurs présentations cliniques : coronaropathie stable, NSTEMI (Non ST elevation Myocardial Infarction) et STEMI (ST elevation Myocardial Infarction). Nous avons également établi deux groupes : mortalité dans les 30 jours et mortalité au-delà de 30 jours, afin d’essayer de dégager des facteurs influençant la survenue de décès à court et long terme. Le taux de MACE et le décès post angioplastie dans les 30 jours puis au-delà étaient notre critère de jugement principal. La détermination de facteurs prédictifs de ces complications était notre critère de jugement secondaire. Dans notre cohorte de nonagénaires, les procédures se sont compliquées d’une MACE dans 12.6% des cas. Le taux de mortalité avant 30 jours était de 5.3% et de 8.4% au-delà. Les facteurs prédictifs de MACE étaient le diabète, une FEVG altérée, un antécédent d’infarctus, de nombreuses calcifications coronaires, la survenue de trouble du rythme et d’insuffisance cardiaque post interventionnelle. Les facteurs prédictifs de mortalité toutes causes étaient les antécédents d’IDM, la présentation sous forme d’un SCA non ST+, l’atteinte du tronc commun, la survenue de trouble du rythme, un état de choc ou une insuffisance cardiaque post interventionnelle.
L’ensemble de ces résultats nous amène à considérer le traitement par angioplastie chez le patient nonagénaire comme une solution envisageable à la maladie coronaire. Le choix de prise en charge thérapeutique considèrera l’âge physiologique au-delà de l’âge chronologique.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM001.pdf (2.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02870227 , version 1 (16-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02870227 , version 1

Cite

Cyril Roman. L’angioplastie coronaire chez les nonagénaires. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02870227⟩
89 View
977 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More