Intoxications en Gironde (Bordeaux Métropole) : apport du recueil actif de toxicovigilance - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Intoxications in Gironde (Bordeaux metropolis): contribution of the active data collection of toxicovigilance

Intoxications en Gironde (Bordeaux Métropole) : apport du recueil actif de toxicovigilance

Abstract

Objectif : les intoxications représentent un enjeu de santé publique. En France, les Centres Antipoison et de Toxicovigilance (CAPTV) reçoivent plus de 200 000 appels /an dont plus de la moitié concernent des enfants de moins de 10 ans. L'hospitalisation pour intoxication serait de 330 pour 100 000 habitants. Le CAPTV de Bordeaux associe l’unité de Réponse Téléphonique à l'Urgence (RTU) et une unité de Toxicovigilance (TV) qui s'intéresse aux dossiers « hors RTU » (intoxications n'ayant fait l'objet d'aucun appel). Seules les informations issues de la RTU sont analysées chaque année dans un rapport d'activité. Le but de cette étude est d'analyser ces dossiers hors RTU en les comparant aux données obtenues en RTU afin d'évaluer l'intérêt de poursuivre ce recueil dans le cadre de la mission de TV. Méthodes : cette étude observationnelle, descriptive, rétrospective des données du CAPTV de Bordeaux a porté sur 6189 patients, tous âges et sexes confondus, à l'origine d'une demande d’avis (3839 patients en RTU) ou hospitalisés au Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux (2350 en hors RTU), pour intoxication, entre le 1er mai 2016 et le 30 avril 2017. Résultats : les femmes sont prédominantes avec une proportion de femmes enceintes plus importante en RTU (2,2% des cas contre 0,5% hors RTU) (p<0,05). La classe d'âge la plus représentée est celle des 40-49 ans (16,5%) en hors RTU, les 1-4 ans en RTU (31,5%). Les « mélanges/articles » (notamment les médicaments) sont impliqués dans plus de 2/3 des cas, suivis par les corps étrangers en hors RTU et les plantes en RTU (p<0,05). Le domicile reste le principal lieu d'intoxication. Hors RTU, 64,7% des intoxications sont volontaires (50,7% de suicides) alors qu’en RTU 87,2% sont accidentelles (p<0,05). 7% des cas hors RTU sont de gravité forte, contre 2% en RTU (p<0,05). Nous avons recueilli 79 dossiers de décès toxiques en hors RTU (3,6% des cas) et 6 décès en RTU (0,3%) (p<0 ,05). Conclusion : les dossiers hors RTU sont intéressants en termes de TV mais devant le manque de moyens, n’extraire que les données les plus pertinentes en simplifierait le recueil. Des réseaux permettraient d’étendre ce travail aux établissements de santé périphériques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Dousson.pdf (5.55 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02870844 , version 1 (16-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02870844 , version 1

Cite

Laurie Dousson. Intoxications en Gironde (Bordeaux Métropole) : apport du recueil actif de toxicovigilance. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02870844⟩
46 View
461 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More