Participation à l’étude GET UP : étude nationale multicentrique évaluant l’efficacité des stratégies d’abord de l’éjaculation prématurée en médecine générale. Centre Occitanie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Participation à l’étude GET UP : étude nationale multicentrique évaluant l’efficacité des stratégies d’abord de l’éjaculation prématurée en médecine générale. Centre Occitanie

Abstract

Introduction : l’éjaculation prématurée (EP) est un des troubles sexuels masculins les plus fréquents : de 5 à 30 % selon les études et définitions. Elle altère la qualité de vie globale du patient concerné, ainsi que de son/sa/ses partenaire(s). Le médecin généraliste (MG) est considéré par les patients comme un interlocuteur privilégié ; mais peu d’entre eux reçoivent l’aide attendue. Une étude qualitative (2008) identifie 6 stratégies de dépistage de l’EP : 3 d’investigation (questionnement systématique, aide à la verbalisation, évocation de signes) ; et 3 d’attitude ( humour, attitude intacte et approche fonctionnaliste). Une étude préliminaire (2011) quantitative de 2 groupes de médecins (pratique courante et intervention) a retrouvé que l’utilisation de stratégies de dépistage en médecine générale permettrait d’identifier plus de patients souffrant d’EP. Un protocole de recherche pour la validation des stratégies est proposé et mené dans quatre centres. Objectifs : évaluer l’efficacité des stratégies de communication dans le repérage actif des patients souffrant d’EP avec détermination de leur incidence dans les deux groupes. Méthode : étude quantitative prospective interventionnelle multicentrique avec randomisation en grappe de 80 MG recrutés : un groupe formé aux 6 stratégies, l’autre non. Le support de formation ayant été créé par les référents du centre Occitanie à partir de techniques de communication et après analyse de la littérature. Résultats : 131 patients inclus par 32 MG versus 600 attendus d’avril 2016 à mars 2018. Le groupe intervention a repéré significativement plus de cas d’EP que le groupe témoin (29 vs 3, p<0,001). Conclusion : la formation des MG aux 6 stratégies d’abord de l’EP permet d’après les résultats de repérer plus de cas que les soins usuels. L’origine du défaut d’inclusion reste à déterminer pour l’évolution de la recherche en médecine générale.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_LeBuzullier_Elodie-1.pdf (5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02873498 , version 1 (04-02-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02873498 , version 1

Cite

Élodie Le Buzullier. Participation à l’étude GET UP : étude nationale multicentrique évaluant l’efficacité des stratégies d’abord de l’éjaculation prématurée en médecine générale. Centre Occitanie. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02873498⟩
21 View
126 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More