Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prévalence des troubles psychiatriques et psychologiques chez les personnes diabétiques hospitalisées pour plaie du pied

Résumé : Introduction : le pied diabétique est une complication grave du diabète,et un problème majeur de Santé Publique. La gestion quotidienne de la maladie et la prévention des complications sont notamment médiées par l'« adhésion » de la personne à sa prise en charge. Cette dernière peut être modulée par différents facteurs inhérents à la personne, dont la présence de troubles psychiatriques ou psychologiques. L’objectif de ce travail était de déterminer si des facteurs psychiatriques et psychologiques étaient associés à la présence de plaie ou de récidive de plaie chez les personnes diabétiques, et de comparer la fréquence de ces troubles entre les personnes diabétiques hospitalisées et celles en population générale. Méthodes : l’étude DIAPEPSY est une étude dicentrique menée aux CHU de Montpellier et du Grau-du-Roi. Les personnes diabétiques de plus de 45 ans avec ou sans plaie du pied ont été recrutées entre décembre 2016 et juillet 2019. Une évaluation de l’état psychiatrique et psychologique a été réalisée par auto-questionnaires, complétée par un questionnaire de données médicales. Les données des personnes de plus de 65 ans ont ensuite été comparées à celles de l’étude ESPRIT, menée en population générale. Résultats : 151 personnes sans plaie du pied et 93 personnes avec ont été inclues. On ne retrouvait pas de différence significative entre les 2 groupes concernant les principaux troubles psychiatriques et psychologiques, hormis un nombre de tentative de suicide plus élevé chez les témoins(15,3% vs 5,5%, p=0,021). Chez les personnes diabétiques de plus de 65 ans, la prévalence de la dépression, de l’anxiété, et des troubles bipolaires était significativement plus importante dans le groupe DIAPEPSY qu’en population générale (CES-D à 16,16 vs 12,92 p=0,001, Spielberger à 34,72 vs 29,94, p<0,001 et prévalence 11,6% vs 3,1 p=0,004 respectivement). Les scores de dépression et d’anxiété étaient plus élevés parmi les personnes prises en charge pour une plaie du pied, comparées aux diabétiques de l’étude ESPRIT (p=0,008 et p=0,001). Il en va de même pour la prévalence des troubles bipolaires (p=0,002). Conclusion : la prévalence des troubles psychiatriques et psychologiques est élevée en population hospitalisée, mais n’est pas associée à la présence ou non d’une plaie du pied. Le dépistage de ces troubles paraît néanmoins important en pratique clinique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [100 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02873556
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Thursday, June 18, 2020 - 1:03:32 PM
Last modification on : Monday, October 19, 2020 - 11:12:25 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_E...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02873556, version 1

Citation

Cécile Elleau. Prévalence des troubles psychiatriques et psychologiques chez les personnes diabétiques hospitalisées pour plaie du pied. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02873556⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

29