Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Risque de réactivation virale cytomégalovirus et Epstein-Barr virus dans le traitement de la maladie du greffon contre l'hôte par ruxolitinib

Résumé : L’efficacité du ruxolitinib, un inhibiteur de JAK (Janus Kinase), a été démontrée dans des études précliniques et cliniques chez les patients allogréffés de CSH (cellules souches hématopoïétiques) atteints de GVH-CR (maladie du greffon contre l’hôte corticorésistante). Mais un risque de réactivation virale, notamment à CMV (cytomégalovirus), chez ces patients traités par ruxolitinib a été rapporté dans plusieurs études. Dans notre étude rétrospective, monocentrique (au Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens) incluant 137 patients allogreffés de CSH de 2012 à 2017 et présentant une GVH aiguë et/ou chronique, nous avons évalué l’impact du ruxolitinib sur le risque de réactivation CMV et EBV (Epstein-Barr Virus). L’analyse en risque compétitif avec le décès a montré que le ruxolitinib induisait un risque accru de réactivations CMV mais aussi EBV. Les incidences cumulées de réactivations CMV et EBV après introduction du ruxolitinib étaient respectivement de 14% et 22% à 6 semaines de traitement. La lymphopénie à J30 post-greffe était le seul facteur de risque indépendant de réactivation CMV retrouvé. Cette augmentation du risque de réactivations ne doit cependant pas limiter l’utilisation du ruxolitinib en traitement de la GVH-CR qui permet l’obtention de très bons taux de rémission. Une surveillance étroite des charges virales CMV et EBV au cours des premières semaines de traitement doit être instaurée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [99 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02873964
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Thursday, June 18, 2020 - 4:44:09 PM
Last modification on : Saturday, November 21, 2020 - 3:10:41 AM

File

Dujardin Boisseau Adèle. Thè...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02873964, version 1

Collections

Citation

Adèle Dujardin Boisseau. Risque de réactivation virale cytomégalovirus et Epstein-Barr virus dans le traitement de la maladie du greffon contre l'hôte par ruxolitinib. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-02873964⟩

Share

Metrics

Record views

2