Résultats à court-terme de la laparoscopie versus laparotomie pour les patients requérant une duodenopancréatectomie céphalique : étude comparative rétrospective sur une cohorte de 90 patients opérés par un chirurgien expert - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Résultats à court-terme de la laparoscopie versus laparotomie pour les patients requérant une duodenopancréatectomie céphalique : étude comparative rétrospective sur une cohorte de 90 patients opérés par un chirurgien expert

Abstract

Introduction : la chirurgie cœlioscopique a connu un développement fulgurant sur ces vingt dernières années et est devenue la norme dans de nombreuses interventions. Cependant elle tend à être limitée dans des cas de chirurgies plus complexes et morbides comme la duodénopancréatectomie céphalique en raison de la proximité de vaisseaux majeurs et d'une reconstruction digestive complexe. De nombreux articles semblent montrer une faisabilité de ce geste. Nous avons retracé dans cette étude le début de notre expérience au CHU de Montpellier. L'objectif principal était l'évaluation de la morbi-mortalité des DPC laparoscopiques comparée au gold standard par voie ouverte. Matériel et méthode : il s'agissait d'une étude monocentrique rétrospective reprenant les 28 premiers patients opérés d'une DPC par voie cœlioscopique comparés à 62 patients opérés par voie ouverte avant la première résection cœlioscopique. Résultats : les deux groupes étaient comparables sur l'âge, les antécédents, l'indication opératoire, le groupe LPD présentait des tumeurs de plus petite taille 24,5 mm contre 32,7 mm dans le groupe OPD (p = 0,048). Il n'y avait pas de différence sur la mortalité, sur la fistule pancréatique, la survenue d'hémorragie et les pertes sanguines peropératoires, sur la reprise chirurgicale, et sur le temps de séjour. En revanche le taux de fistule biliaire était plus élevé dans le groupe LPD 21% vs 1,6% (p < 0,01). La qualité de résection était similaire dans les deux groupes sur les marges et le nombre de ganglions prélevés. Le temps opératoire était plus élevé dans le groupe LPD en moyenne 350 min dans le groupe contre 206 min dans le groupe OPD (p < 0,001). Conclusion : la DPC présente une morbi-mortalité similaire dans les deux voies d'abord avec un temps opératoire plus long en cœlioscopie. Elle est une voie d'abord sûre pour la réalisation de cette chirurgie à condition d'une bonne sélection des patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_Gautier_Antoine.pdf (468.51 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02881950 , version 1 (26-06-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02881950 , version 1

Cite

Antoine Gautier. Résultats à court-terme de la laparoscopie versus laparotomie pour les patients requérant une duodenopancréatectomie céphalique : étude comparative rétrospective sur une cohorte de 90 patients opérés par un chirurgien expert. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02881950⟩
45 View
274 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More