Comparaison de greffe alvéolaire combinée corticale et spongieuse et de greffe alvéolaire spongieuse seule dans le traitement des fentes labio-alvéolaires et labio-palatines : étude rétrospective des complications pendant les six premiers mois post opératoires - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Comparaison de greffe alvéolaire combinée corticale et spongieuse et de greffe alvéolaire spongieuse seule dans le traitement des fentes labio-alvéolaires et labio-palatines : étude rétrospective des complications pendant les six premiers mois post opératoires

Abstract

Introduction : la greffe alvéolaire constitue une des étapes primordiales de la prise en charge des patients porteurs de fente labio-palatine. Elle est généralement pratiquée avant l’éruption de l’incisive latérale, autour de cinq ans et avec un greffon spongieux prélevé à la crête iliaque. Le but de l’étude est de montrer si l’adjonction d’un greffon cortical au greffon spongieux est à l’origine de plus de complications entrainant une perte partielle ou totale de la greffe dans les six mois qui suivent l’intervention. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective et monocentrique. Les patients inclus étaient ceux atteints d’une fente labio-alvéolaire ou labiopalatine, et ayant subi une greffe alvéolaire avec ginvivo-périostoplastie, dans le service de chirurgie plastique pédiatrique du CHU de Montpellier entre juin 1999 et mai 2016. Parmi ceux-ci se distinguent deux groupes ; ceux ayant reçu un greffon spongieux seul et ceux ayant reçu un greffon cortico-spongieux. Les deux groupes de patients ont été suivis pendant les six mois post opératoires afin de rechercher l’apparition de complications entrainant ou non une perte de la greffe. Résultats : sur les 380 évènements de greffes recueillis, 316 ont pu être analysés. Sur les 157 greffes avec greffon cortical, 13 échecs sont survenus alors qu’on en a retrouvé seulement 9 parmi les 159 avec un greffon spongieux seul. Aucune différence significative n’a été retrouvée en termes d’échec entre les patients ayant reçu un greffon spongieux seul par rapport à ceux ayant reçu un greffon cortico-spongieux. Conclusion : dans cet échantillon, le prélèvement et la greffe d’un greffon cortical en plus d’un greffon spongieux n’est pas apparu à l’origine de plus de complications post opératoires à six mois. Il reste cependant intéressant de suivre ces patients à plus long terme afin de voir si l’adjonction de cet os cortical donne des résultats supérieurs à distance.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_Vandeputte_Thomas.pdf (1.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02886199 , version 1 (01-07-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02886199 , version 1

Cite

Thomas Vandeputte. Comparaison de greffe alvéolaire combinée corticale et spongieuse et de greffe alvéolaire spongieuse seule dans le traitement des fentes labio-alvéolaires et labio-palatines : étude rétrospective des complications pendant les six premiers mois post opératoires. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02886199⟩
25 View
68 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More