Bon usage des fluoroquinolones par les médecins généralistes des groupes qualité de Guadeloupe - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Good use of fluoroquinolones by generalpractitioners of quality groups in Guadeloupe

Bon usage des fluoroquinolones par les médecins généralistes des groupes qualité de Guadeloupe

Abstract

Introduction: In 2015 some estimations evaluated that 30% to 50% of antibiotic prescriptions in France were not conformed to the latest guidelines for good practice of antibiotic use. The resistance to antibiotics is a worldwide threat to public health, with a negative impact in patient outcomes. Our aim was to identify the determining factors in the prescription of fluoroquinolones (FQ) by the general practitioners (GP) in Guadeloupe (indications, choice of the molecule, dosage, duration and adaptation) and make an inventory of this prescription before and after corrective intervention. Methods: We realized a qualitative survey of the determinants of the prescription of FQ by the general practitioners of the quality groups in Guadeloupe in 2016. We then conducted a descriptive case-control study before and after corrective intervention, focused on the average number of prescribed boxes of FQ by these practitioners,during the first semester of 2016 and 2017. Results: Of the 94 physicians to include, 51 participated in the study. Of the 30 analyzable records, 90% (n = 27) of FQ prescriptions were for urinary tract disease with major use of Ofloxacin. Only 4 cards out of the 30 were fully compliant with FQ's policy of good practice, with 18 questionable indications and 15 nonconformities for the duration of prescription. For the descriptive study before and after corrective intervention, the FQ prescription of 86 doctors of the Guadeloupe quality groups could be compared to that of a control group with 199 GPs from Guadeloupe. Thus,we observed that between 2016 and 2017, the quality groups decreased their FQ prescription with an average of 19 to 17boxes per GP per semester whereas an upward trend could be observed in the control group increasing from 27 to 28. The corrective intervention was associated with an improvement in the prescription of fluoroquinolones by the physicians of the quality groups (p = 0.03). Conclusion: Our study showed that GPs of the quality groups used FQ mainly to treat diseases related to the urinary system, which is an approved indication of use in first intention only in case of acute nephritis. Dosages were respected but the duration was too long in half of the cases (n=15). On the basis of this observation, a corrective intervention was carried out and significantly improved the prescription of FQ by the physicians of the quality groups compared to that of the control group, but repeated intervention would probably have a greater impact.
Introduction : En 2015, des estimations montraient que 30 à 50 % des antibiothérapies prescrites en France, n’étaient pas conformes aux dernières recommandations du bon usage des antibiotiques. La résistance bactérienne qui en résulte est un problème majeur de santé publique, avec un impact défavorable sur la morbi-mortalité des patients. L’objectif de cette étude était d’identifier les éléments déterminants dans la prescription des fluoroquinolones (FQ) par les médecins généralistes de Guadeloupe(indications, choix de la molécule, posologie, durée et adaptation) et faire un état des lieux de cette prescription avant et après intervention corrective. Méthodes : Il s’agit d’une enquête qualitative des éléments déterminants la prescription de FQ de janvier 2016 à juin 2017 par les médecins généralistes des groupes qualité de Guadeloupe,suivie d’une étude descriptive cas-témoins avant/après intervention corrective,centrée sur le nombre moyen semestriel de boites prescrites de FQ chez ces médecins au premier semestre 2016 et 2017. Résultats : Sur les 94 médecins à inclure, 54% (n=51) ont participé à l’étude. Sur les 30 fiches analysables, 90% (n=27) des prescriptions de FQ avaient pour principale indication une pathologie urinaire avec une utilisation prédominante d’Ofloxacine. Seules 4 fiches sur les 30 étaient entièrement conformes à la politique de bon usage des FQ, avec 18 indications discutables et 15 non-conformités pour la durée de prescription. Pour l’étude descriptive avant/après intervention corrective, on a pu observer qu’entre 2016 et 2017, les groupes qualité (86 médecins des groupes qualité) ont diminué leur prescription de FQ avec une moyenne de prescription semestrielle passant de 19 à 17, alors qu’une tendance à la hausse a pu être observée dans le groupe témoin (199 médecins généralistes) avec une moyenne semestrielle passant de 27 à 28. L’intervention corrective a été associée à une amélioration significative de la prescription des fluoroquinolones (p=0.03). Conclusion : Notre étude a montré que les médecins généralistes des groupes qualité utilisaient les FQ principalement pour traiter des pathologies en rapport avec l’appareil urinaire, ce qui représente une bonne indication en première intention uniquement pour les pyélonéphrites simples. Les posologies ont été respectées, mais la durée, elle, a été trop longue dans la moitié des cas (n=15). En partant de ce constat, une intervention corrective a été réalisée et a permis, une amélioration significative de la prescription des FQ par les médecins des groupes qualité par rapport à celle du groupe témoin qui devra surement être répétée pour obtenir des résultats pérennes.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse__Ducasse_Maxime.pdf (2.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02886585 , version 1 (01-07-2020)

Identifiers

Cite

Maxime Ducasse. Bon usage des fluoroquinolones par les médecins généralistes des groupes qualité de Guadeloupe. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02886585⟩
180 View
205 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More