Assessing pain in critically ill brain-injured patients: a psychometric comparaison of three pain sclaes and videopupillometry - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Assessing pain in critically ill brain-injured patients: a psychometric comparaison of three pain sclaes and videopupillometry

Évaluation de la douleur chez le patient cérébrolésé en soins intensif : étude psychométrique comparant trois échelles comportementales de douleur et la vidéopupillométrie

Abstract

INTRODUCTION: Three clinical scales (the Nociception Coma Scale adapted for Intubated patients [NCS-I], its Revised version [NCS-R-I], and the Behavioral Pain Scale [BPS]) and videopupillometry were compared for measuring pain in intubated, noncommunicating, critically ill, brain-injured patients. METHODS: Pain assessment was performed before, during, just after, and 5 minutes after 3 procedures: the reference non-nociceptive procedure (assessment of the Richmond Agitation Sedation Scale) and 2 nociceptive procedures (turning and tracheal suctioning). The primary endpoint was construct validity (discriminant and criterion validation), determined by comparing pain measurements between different times/procedures. Secondary endpoints were internal consistency, inter-rater reliability, and feasibility. RESULTS/DISCUSSION: Fifty patients (54% women, median age 63 years [56-68]) were included 13 [7-24] days after brain injury (76% hemorrhagic or ischemic strokes). All tools increased significantly more (p<0.001) during the nociceptive procedures vs the non-nociceptive procedure. The BPS was the only pain tool that did not increase significantly during the non-nociceptive procedure (p=0.41), suggesting that it was the most discriminant tool. The BPS, NCS-I, and NCS-R-I were good predictors of nociception with areas under the curves ≥ 0.96, contrary to videopupillometry (area under the curve = 0.67). The BPS, NCS-I, and NCS-R-I had high interrater reliabilities (weighted kappa = 0.86, 0.82 and 0.84, respectively). Internal consistency was moderate (>0.60) for all pain scales. Factor analysis represented a majority of information on a first dimension, with motor domains represented on a second dimension. Scale feasibility was better for the NCS-I and NCS-R-I than for the BPS. CONCLUSION: In conclusion, the BPS, NCS-I, and NCS-R-I are valid, reliable, and acceptable pain scales for use in intubated critically ill, brain-injured patients, unlike videopupillometry. Future research requires tool design centered on domains of observation adapted to this very specific population.
INTRODUCTION : L’objectif de cette étude psychométrique était de valider et comparer trois échelles comportementales (Behavioral Pain Scale [BPS], Nociception Coma Scale adaptée au patient intubé [NCS-I], et sa version révisée [NCS-R-I]) et la vidéopupillométrie pour évaluer la douleur chez les patients intubés, cérébro-lésés et non communicants en réanimation. MÉTHODES : L’évaluation de la douleur a été réalisée avant, pendant, juste après et 5 minutes après 3 procédures : une procédure de référence non douloureuse (évaluation du niveau de sédation par l’échelle d'agitation-sédation de Richmond) et 2 procédures douloureuses (le nursing et l’aspiration trachéale). Le critère de jugement principal était la validité discriminative de l’outil déterminée par la comparaison de différentes mesures de la douleur avec cet outil à différents temps et stimulations. Les critères de jugement secondaires étaient la consistance interne de l’échelle, la reproductibilité inter-observateur et la faisabilité pratique. RÉSULTATS / DISCUSSION : Cinquante patients (54% de femmes, âgés de 63 [56-68] ans) ont été inclus, 13 [7-24] jours après une lésion cérébrale (76% d'AVC hémorragique ou ischémique). La validité discriminative a été démontrée pour tous les outils par une augmentation significativement plus importante de l’intensité douloureuse lors des procédures douloureuses que lors de la procédure non douloureuse (p <0,001). Le BPS était le seul outil ne variant pas significativement au cours de la procédure non nociceptive (p = 0.41), suggérant qu’il était l'outil le plus discriminant. Le BPS, la NCS-I et la NCS-R-I permettaient de prédire les procédures douloureuses de manière performante (aires sous les courbes ≥ 0.96), contrairement à la vidéopupillométrie (aire sous la courbe = 0.67). Le BPS, la NCS-I et la NCS-R-I avaient une reproductibilité inter-observateur importante (kappa pondéré = 0.86, 0.82 et 0.84, respectivement). Le BPS, la NCS-I et la NCS-R-I avaient une consistance interne modérée (Cronbach α > 0.60). L’'analyse factorielle du composant principal montrait deux dimensions pour chacun des 3 outils cliniques : la première comprenant la majorité des informations et la deuxième représentant les items moteurs. La faisabilité de l'échelle paraissait meilleure pour l’équipe paramédicale pour la NCS-I et la NCS-R-I que pour le BPS. CONCLUSION : Le BPS, la NCS-I et la NCS-R-I sont des échelles comportementales d’évaluation de la douleur valides, fiables et acceptables pour une utilisation chez les patients intubés cérébro-lésés contrairement à la vidéopupillométrie.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse__Delmas_Valentine.pdf (1.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02886716 , version 1 (01-07-2020)

Identifiers

Cite

Valentine Delmas. Assessing pain in critically ill brain-injured patients: a psychometric comparaison of three pain sclaes and videopupillometry. Life Sciences [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02886716⟩
55 View
122 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More