Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les modes d'habiter des enfants aux parents, vers une ruralité plurielle : étude de cas de trois communes rurales : Garrigues, Lugan et Saint-Agnan

Résumé : Le choix d'un lieu à vivre se fait, entre autres, selon des perceptions propres à l'histoire personnelle de chacun. Ainsi, les facteurs qui rentrent en ligne de compte lors du processus de décision résidentielle sont nombreux. Cependant, un facteur commun à toutes les personnes interrogées est le fait d'avoir fait le choix de la campagne et de ses aménités. L'école n'est pas un facteur déterminant dans l'installation des ménages dans ces communes, elle est au mieux, une variable parmi tant d'autres. Quant à son rôle comme lieu de vie et espace de rencontre, l'école en elle même ne l'est pas (ou plus) vraiment, sauf pour les enfants, qui liant des relations amicales, vont amener les parents à se rencontrer et à lier eux aussi des relations parfois amicales. Il apparaît que les navettes domicile-travail rythment le quotidien des habitants des communes rurales étudiées, entre des lieux qui se dispersent dans un espace de vie plus ou moins grand. Ainsi, « L'espace rural devenu cadre de vie n'est plus la cadre d'une vie. Il y a dissociation entre lieu d'habitat et le lieu de travail, et les circulations sont nombreuses et différenciées en fonction des cycles de vie. » (Bouron et Georges, 2015, p.419). L'enfant conserve une territorialité globalement locale, très dépendante aux parents dans ses déplacements. Les modes d'habiter des habitants de ces trois communes peuvent se distinguer par un jeu d'échelle, allant de l'espace local exclusivement fréquenté à des pratiques spatiales alliant une échelle locale et une échelle métropolitaine. Concernant, la ruralité, la perception de l'espace rural, est en construction chez l'enfant, et elle va se développer suivant plusieurs facteurs et influences. Nous pouvons affirmer que les relations villes-campagnes sont présentes dans chaque ruralité, et ce, quelle que soit la taille de la ville. Cet état de fait brouille un peu plus la frontière entre rural et urbain jusqu'à la rendre caduque. Pourtant, cette frontière reste bien présente dans les discours et représentations des parents enquêtés. Si cette ruralité contemporaine est plurielle, comme on a pu le voir, elle est également paradoxale dans une société où les modes de vie ont tendance à s'homogénéiser entre ruraux et urbains.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02891116
Contributor : Albi Institut National Universitaire Champollion <>
Submitted on : Monday, July 6, 2020 - 6:06:03 PM
Last modification on : Thursday, December 24, 2020 - 3:25:46 AM

File

GENDRE_JeanBaptiste_memoire_M1...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02891116, version 1

Collections

Citation

Jean-Baptiste Gendre. Les modes d'habiter des enfants aux parents, vers une ruralité plurielle : étude de cas de trois communes rurales : Garrigues, Lugan et Saint-Agnan. Etudes de l'environnement. 2016. ⟨dumas-02891116⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

6