Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Méthotrexate dans le psoriasis en plaques : étude multicentrique prospective française en vie réelle

Résumé : Introduction : le méthotrexate (MTX) est un traitement systémique majeur du psoriasis en plaques modéré à sévère. Peu de données sont disponibles en vie réelle. L’objectif de cette étude était d’évaluer de façon prospective l’efficacité du MTX en vie réelle. En objectif secondaire étaient évalués les paramètres prédictifs de l’efficacité du traitement, et la fréquence des évènements indésirables. Matériel et méthode : cohorte prospective par inclusions consécutives dans 25 centres du GEM RESOPSO de tous les patients adultes présentant un psoriasis en plaques chez qui était initié un traitement par MTX. Le critère d’efficacité était l’obtention d’un PASI75 à la semaine (S) 12/S16. Les paramètres évalués pouvant modifier l’efficacité étaient les paramètres démographiques, les caractéristiques du psoriasis (ancienneté, topographie, rhumatisme), la dose (dose à S12/S16, dose cumulée à 1 mois), le mode d’administration (sous-cutané vs. oral), l’utilisation concomitante d’acide folique. Des analyses en intention de traiter (ITT) et per protocole (PP) ont été réalisées ainsi qu’une analyse multidimensionnelle. Résultats : 256 patients (Femmes/Hommes : 105/151 ; âge moyen : 46,0 ans) ont été inclus (analyse PP), 168 (analyse en ITT) ont été analysés à S12/16 (16 arrêts pour échec, 16 pour intolérance, 56 perdus de vue ou avec données manquantes). Un PASI 75 était obtenu chez 98 patients, soit un taux d’efficacité de 38,3% en ITT et 58,3% en PP. En ITT, la non utilisation préalable de ciclosporine (p=0,01), la dose cumulée de MTX > 60 mg le premier mois (p<0,0001), la dose cumulée moyenne à S4 (p<0,0001) et la dose à S12/S16> 20 mg (p=0,005) étaient associées à un taux de PASI75 plus élevé. En PP, la non utilisation préalable de ciclosporine (p=0,0009) et la dose cumulée moyenne à S4 (p=0,047) étaient associées à un taux de PASI75 plus élevé. Ni les caractéristiques des patients, ni leurs comorbidités, ni les aspects cliniques du psoriasis, ni le mode d’administration, ni l’association à de l’acide folique ou la dose à S12/S16 n’étaient associés à une augmentation de fréquence d’obtention du PASI75. Des évènements indésirables ont été rapportés par 34,8% des patients. Il s’agissait principalement de troubles digestifs (nausées, douleurs abdominales), asthénie et cytolyses hépatiques modérées. La fréquence des effets secondaires était corrélée à la dose de MTX reçue. Discussion : le taux d’efficacité du MTX dans le psoriasis en plaques dans cette étude menée en vie réelle portant sur 256 patients est concordant avec les données de la littérature. Ni le poids du patient, ni la voie d’administration ou l’association à de l’acide folique ne semblent modifier ce taux efficacité. La non utilisation préalable de ciclosporine serait associée à une meilleure efficacité sans que l’on ait d’explication. La dose « de charge » (dose forte du premier mois) serait associée à une meilleure efficacité à S12/S16.
Mots-clés : Psoriasis
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02892220
Contributor : Université Paris Descartes - Scd <>
Submitted on : Tuesday, July 7, 2020 - 2:01:42 PM
Last modification on : Wednesday, February 3, 2021 - 3:20:50 AM

File

ThExe_TOURNIER_Amelie_DUMAS.pd...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02892220, version 1

Citation

Amélie Tournier. Méthotrexate dans le psoriasis en plaques : étude multicentrique prospective française en vie réelle. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02892220⟩

Share

Metrics

Record views

6

Files downloads

11