Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude des effets du modulateur épigénétique EBJD9 chez le rat mâle jeune adulte, sur la consommation d'alcool et l'acétylation des protéines histones : une étude expérimentale

Résumé : L'alcool représente un enjeu considérable de santé publique dans l'ensemble de l’Europe et en France en particulier. Les récentes recherches ont permis de mettre en évidence que l'éthanol était entre autre, un perturbateur épigénétique. Parmi les différents mécanismes épigénétiques perturbés par l'éthanol, l'acétylation des protéines histones, que l'éthanol favorise, est la mieux documentée. Cependant, la compréhension des mécanismes par lesquels l'éthanol est un perturbateur épigénétique reste à parfaire. C'est dans ce but que nous avons étudié la molécule EBJD9, supposée d'être un activateur HDAC. Nos résultats mettent en lumière qu’EBJD9 induit in vitro une augmentation de l'acétylation H4K12 et une augmentation de l'activité HDAC totale, et induit in vivo une hausse de la consommation d'éthanol chez des rats qui buvaient spontanément peu d’alcool sans montrer d'évolution de la consommation d'éthanol chez des rats qui en buvaient spontanément beaucoup. Cela nous apparaît tout à fait pertinent dans la mesure où les iHDACs ont la propriété de diminuer la consommation d’alcool dans plusieurs modèles animaux. Les résultats préliminaires (n=3) de la cytométrie en flux, montrent que ces deux groupes de rats diffèrent par leurs niveaux d’acétylation Ac-H4K12. Dans le cortex préfrontal, les bons buveurs présentent une plus forte expression de HDAC2 et une moindre expression d’Ac-H4K12 par rapport aux rats mauvais buveurs, tandis qu’ils présentent une plus faible expression de la sous unité GluN2B du récepteur NMDA. Dans le noyau accumbens, nous observons le même profil pour HDAC2 et Ac-H4K12, mais l’expression de la sous unité GluN2B du récepteur NMDA est plus forte pour les bons buveurs. Il existe également une tendance d’EBJD9 à « normaliser » Ac-H4K12 dans le cortex pré-frontal et le noyau accumbens dans les deux groupes de rats sans modifier l’expression de HDAC2. Nous avons précédemment montré au laboratoire qu’une augmentation de l’expression de HDAC2 est associée à une augmentation de l’expression de la sous unité GluN2B par action sur son promoteur. Ici nous observons avec EBJD9 une expression de GluN2B dans le cortex préfrontal et le noyau accumbens qui évolue dans le sens inverse à celui attendu par l’hypothèse qui voudrait qu’EBJD9 module l’activité HDAC2. Dans la mesure où EBJD9 ne module pas HDAC2, nous proposons l’hypothèse qu’EBJD9 développe son effet sur Ac-H4K12 via une action sur une enzyme HDAC différente de HDAC2. Ensemble, ces résultats permettent de dire qu’EBJD9 se comporte comme un activateur HDAC, qui ne cible pas HDAC2. Ce travail permet d’enrichir les connaissances actuelles sur les activateurs HDACs dont l'étude est encore très récente. La compréhension de leurs mécanismes d'action pourrait nous en apprendre beaucoup sur les mécanismes d'action de l'éthanol, reconnu comme étant lui-même un activateur HDAC.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02893172
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Wednesday, July 8, 2020 - 9:44:27 AM
Last modification on : Monday, December 21, 2020 - 3:09:46 AM

File

Boissière Hélène. Thèse d'...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02893172, version 1

Collections

Citation

Hélène Boissière. Étude des effets du modulateur épigénétique EBJD9 chez le rat mâle jeune adulte, sur la consommation d'alcool et l'acétylation des protéines histones : une étude expérimentale. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-02893172⟩

Share

Metrics

Record views

6

Files downloads

5