L'accouchement accompagné à domicile comparé au bas risque en milieu hospitalier : une étude exposé-non exposé historique multicentrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

L'accouchement accompagné à domicile comparé au bas risque en milieu hospitalier : une étude exposé-non exposé historique multicentrique

Abstract

Objectives: while birthplace choice is widening in France, planned home birth is a subject of debate. The objectives of this study were to evaluate the effects of planned home birth on maternal and neonatal outcomes. Methods: this exposed-non exposed retrospective multisite study, in intention to treat, analyzed the perinatal data from the Audipog French database. Women who intended to give birth at home at the onset of labor (n=1192) have been compared to low risk women, at term, intending to give birth in primary care hospitals (control group 1 (CG1): n=8310) and to all hospitals (control group 2 (CG2): n=58222). Unplanned home birth, induced labor and elective caesarian sections were excluded from the controls. Crude and adjusted relative risks have been reported. Results: severe maternal outcomes were less frequent for the exposed group versus CG1 (aRR 0,19 [95% IC: 0,09; 0,39]) and CG2 (aRR 0,20 [95% IC: 0,09; 0,41]). Neonatal outcomes were similar between exposed group and CG1 (aRR 0,59 [95% IC: 0,32; 1,08]) but significantly improved to CG2 (aRR 0,43 [95% IC: 0,24; 0,77]). Normal births were more frequent in the home birth group (versus CG1 : aRR 2,85 [95% IC: 2,54; 3,18] and CG2: aRR 4,25 [95% IC: 3,85; 4,70]) but transfer during labor had been necessary for 12,6% women. Conclusion: planned home birth in France.
Objectifs : les lieux de naissance se diversifient en France, et l’accouchement accompagné à domicile fait débat. Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer les effets de l’accouchement accompagné à domicile sur les issues maternelles et néonatales. Méthodes : cette étude exposées-non-exposées historique multicentrique, en intention de traiter, a analysé les dossiers de la base française de données périnatales Audipog. Les femmes souhaitant accoucher à domicile au début du travail (n = 1192) ont été comparées aux femmes à bas risque accouchant à terme en maternité de type I (groupe contrôle 1 (GC1) : n = 8310) et en maternité de tout type (GC2 : n = 58222); les accouchements inopinés extrahospitaliers, les déclenchements et les césariennes programmées ont été exclus des maternités. Les risques relatifs bruts et ajustés ont été calculés. Résultats : les issues maternelles sévères étaient moins fréquentes pour le groupe domicile par rapport au GC1 (RRa 0,19 [IC95 % : 0,09 ; 0,39]) et au GC2 (RRa 0,20 [IC95 % : 0,09 ; 0,41]). Les issues néonatales n’était pas différentes par rapport au GC1 (RRa 0,59 [IC95 % 0,32 ; 1,08]) mais significativement améliorées par rapport au GC2 (RRa 0,43 [IC95 % : 0,24 ; 0,77]). Les naissances étaient plus souvent physiologiques pour le groupe domicile versus GC1 (RRa 2,85 [IC95 % : 2,54 ; 3,18]) et GC2 (RRa 4,25 [IC95 % : 3,85 ; 4,70]) mais 12,6 % femmes ont été transférées en cours de travail. Conclusion : l’accouchement à domicile en France semble être une alternative possible pour les femmes à bas risque dans le cadre d’un suivi global par une sage-femme libérale.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019-MSF-ORLIAC-V.pdf (1.83 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02893888 , version 1 (08-07-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02893888 , version 1

Cite

Virginie Saget Orliac. L'accouchement accompagné à domicile comparé au bas risque en milieu hospitalier : une étude exposé-non exposé historique multicentrique. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02893888⟩
1068 View
3069 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More