Étude descriptive sur la compréhension orale de phrases négatives entre un enfant tout venant et un enfant avec un TDAH - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Descriptive study on the oral comprehension of negative sentences between a child without ADHD and a child with ADHD

Étude descriptive sur la compréhension orale de phrases négatives entre un enfant tout venant et un enfant avec un TDAH

Abstract

Oral treatment of affirmative sentences is very different from the oral treatment of negative sentences. The latter particularly calls for rapid and effective inhibitory processes. We first focus on the affirmative form before inhibiting it to deal with negative markers : only then we get to the meaning of the negative sentence. Moreover, one of the main explanatory theories considers the inhibition deficit at the center of ADHD. We are trying to see here whether the inhibition deficit affects performance in processing negative sentences in an ADHD child compared to a child without ADHD. The results show that the child with ADHD makes more mistakes in processing negative sentences, by designating the affirmative counterparts of these sentences. On the other hand, its processing time is slower, illustrating a higher cognitive cost. The lack of inhibition appears to be closely correlated with these power performances. Other lines of approach seem to emerge through cvariables such as mental flexibility and fluid reasoning index.
Le traitement oral de phrases affirmatives est bien différent du traitement oral de phrases négatives. Ce dernier fait particulièrement appel à des processus inhibiteurs rapides et efficaces. Nous nous concentrons d’abord sur la forme affirmative avant de l’inhiber pour traiter les marqueurs négatifs : c’est alors que nous accédons au sens de la phrase négative. Or, l’une des principales théories explicatives place le déficit d’inhibition au centre du TDAH. Nous tentons de voir ici si ce déficit d’inhibition altère les performances en traitement de phrases négatives chez un enfant TDAH en comparaison à un enfant sans TDAH. Les résultats obtenus montrent que l’enfant avec TDAH commet plus d’erreurs de traitement de phrases négatives, en désignant les homologues affirmatives de ces phrases. Son temps de traitement est quant à lui plus lent, illustrant un coût cognitif plus important. Le défaut d’inhibition semble être étroitement corrélé avec ces performances moins bonnes. D’autres pistes de réflexion semblent se dégager à travers des variables telles que la flexibilité mentale et l’indice de raisonnement fluide.
Fichier principal
Vignette du fichier
LE YAOUANC-MARINE.pdf (2.26 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02903398 , version 1 (21-07-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02903398 , version 1

Cite

Marine Le Yaouanc. Étude descriptive sur la compréhension orale de phrases négatives entre un enfant tout venant et un enfant avec un TDAH. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02903398⟩
204 View
748 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More