Comparaison de l’apport d’une prise en charge olfactive dans le cadre de troubles du comportement alimentaire, associés ou non à un trouble de l’oralité - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Comparaison de l’apport d’une prise en charge olfactive dans le cadre de troubles du comportement alimentaire, associés ou non à un trouble de l’oralité

Abstract

Olfaction is at the heart of the act of eating since it is the source of 80% of the taste we perceive. This explains the frequency of olfactory disorders in food pathologies. This is why we focused on olfaction in these pathologies such as eating disorders (anorexia type) and failure to thrive. We verified the impact of an olfactory treatment, consisting of repeated weekly olfactory stimuli that were integrated into the treatment process. Firstly, we evaluated the benefit of this care, then we checked its impact according to the pathology of the patients (anorexia associated or not with a failure to thrive). We also focused our attention on food and non-food aspects of odors in order to check if there is a significant difference between these odors’ groups. We also studied the impact of management on the patients’ body weight. We evaluated olfaction in all its components before the start of treatment and three months later. Our results show the benefits of repeated olfactory stimulation in the context of food pathologies studied on several aspects of olfaction, both with anorexic patients and in patients with failure to thrive.
L’olfaction est au cœur de l’acte d’alimentation puisqu’elle est à l’origine de 80% du goût que nous percevons. Cette donnée explique la fréquence des troubles olfactifs dans les pathologies alimentaires. C’est pourquoi nous avons voulu nous intéresser à la prise en charge de l’olfaction dans ces pathologies comme les troubles du comportement alimentaire (de type anorexie) et les troubles de l’oralité. Nous avons voulu vérifier l’impact d’une prise en charge olfactive consistant en des stimulations olfactives répétées hebdomadaires qui s’intègrent dans le parcours de soin. Nous nous sommes intéressés dans un premier temps à l’intérêt de cette prise en charge, puis nous avons vérifié son retentissement selon la pathologie des patientes (anorexie associée ou non à un trouble de l’oralité). Nous avons également porté notre attention sur les aspects alimentaires et non- alimentaires des odorants afin de vérifier s’il existe une différence notable entre ces deux types d’odorants. Nous avons également étudié l’impact de la prise en charge sur le poids corporel des patientes. Pour mener à bien cette étude, nous avons évalué l’olfaction dans toutes ses composantes avant le début de la prise en charge et trois mois plus tard. Nos résultats montrent les bénéfices de stimulations olfactives répétées dans le cadre des pathologies alimentaires étudiées sur plusieurs aspects de l’olfaction, aussi bien chez les patientes anorexiques que chez les patients avec trouble de l’oralité.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEMO19.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02944359 , version 1 (21-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02944359 , version 1

Cite

Manon Duthoit. Comparaison de l’apport d’une prise en charge olfactive dans le cadre de troubles du comportement alimentaire, associés ou non à un trouble de l’oralité. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02944359⟩
110 View
326 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More