Étude rétrospective de la cohorte niçoise de glomérulonéphrite extra-membraneuse : population, traitements, facteurs pronostiques et évolution - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Étude rétrospective de la cohorte niçoise de glomérulonéphrite extra-membraneuse : population, traitements, facteurs pronostiques et évolution

Abstract

Introduction : La glomérulonéphrite extra-membraneuse (GEM) représente la première cause de syndrome néphrotique. La compréhension de cette pathologie est en pleine évolution et la prise en charge thérapeutique n’est pas consensuelle faute de données suffisantes.
Matériels et méthodes : Nous avons étudié de façon rétrospective et monocentrique les patients diagnostiqués GEM suivis au centre de référence de Nice sur la période 2004 à 2018. Les objectifs de ce travail étaient de définir les caractéristiques générales et immunologiques de cette cohorte, d’évaluer nos pratiques et leur impact et d’établir des facteurs associés et des facteurs pronostiques de la rémission.
Résultats : Nous avons étudié 73 patients GEM dont 57 sur reins natifs et 16 avec greffon rénal. L’âge moyen est de 61ans. 70% ont des anticorps anti PLA2R1, 3% THSD7A et 27% sont double négatif. Trente-cinq patients avec une GEMsur reins natifs furent traités par Rituximab avec un taux de rémission de 70% à M18. Ces patients avaient plus fréquemment des Ac caractérisés que les patients non traités par Rituximab p=0,001 et avaient un traitement symptomatique plus lourd p=0,03. L’albuminurie au diagnostic est un facteur pronostic de rémission. Le seuil de 6200 mg/g prédit un échec du traitement avec une spécificité et sensibilité de 80%, p= 0,0017. La Rituximabémie à M3 et le spreading au diagnostic furent également identifiés comme facteurs pronostiques alors que l’immunisation contre le rituximab et le spreading sont associés à la rechute.
Conclusion : Notre cohorte est semblable aux données de la littérature et nos taux de rémissions sont importants. La mise en évidence de facteurs pronostiques forts comme le spreading, la Rituximabémie et l’albuminurie permettent d’évoluer vers une médecine personnalisée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018NICEM089.pdf (2.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02945360 , version 1 (22-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02945360 , version 1

Cite

Gabriel Gruget. Étude rétrospective de la cohorte niçoise de glomérulonéphrite extra-membraneuse : population, traitements, facteurs pronostiques et évolution. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02945360⟩
121 View
187 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More