Les effets de la nature face à l'îlot de chaleur urbain : l'exemple d'Édimbourg, Écosse - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The effects of nature against the urban heat island: the example of Edinburgh, Scotland

Les effets de la nature face à l'îlot de chaleur urbain : l'exemple d'Édimbourg, Écosse

Abstract

Since the late 1980’s, society has become aware of the importance of nature in daily life. The cities now promote nature and develop in agreement with it. This phenomenon can be noticed within the capital of Scotland, Edinburgh. The city center is divided into two by the Princes Street Gardens, with the modern part, New Town, on the North and the historic part, Old Town, on the South. The city seems to have a tight link with corners of nature, a link anchored in its history. If we consider that a modern city is one that opens up in agreement with nature, we can consider that Edinburgh is a modern city since a long time ago. This master thesis is entitled “The effects of nature facing the urban heat island: the example of Edinburgh, Scotland”. Our field studies are focused on the most central districts of the city. We study the temperature control of the city thanks to nature from the thermal variations. In order to do that, we use an infrared camera. Overall, four different studies are carried out. First, we would like to identify the logic of distribution of the green spaces of the city. Then, we would like to determine the influence of meteorological conditions over the temperature of the city. Thus, we can show that solar radiations are the biggest temperature influencer in urban areas. Then, we study the effects of the presence of plants on a wall. Finally, a profile of the ideal park is given, from an environmental perspective. This master thesis allows us to determine that the nature in Edinburgh plays a certain role in the limitation of the urban heat island phenomenon.
Depuis la fin des années 1980, la société prend conscience de l’importance de la nature dans son quotidien. C’est ainsi que les villes se développent en accord avec la nature, et la mettent en valeur. Ce phénomène se constate au sein de la capitale de l’Écosse, Édimbourg. Son centre est divisé en deux parties par les jardins de Princes Street, avec au Nord la ville moderne New Town et au Sud la ville historique Old Town. La ville semble avoir un lien étroit avec les coins de nature, lien ancré dans son histoire. Si nous considérons qu’une ville moderne sait s’épanouir en accord avec la nature, nous pouvons considérer qu’Édimbourg est moderne depuis bien longtemps. Ce mémoire de Master 1 est intitulé « Les effets de la nature face à l’îlot de chaleur urbain : l’exemple d’Édimbourg, Écosse ». Nos études de terrain sont concentrées sur les quartiers les plus centraux de la ville. Nous étudions la régulation de la température de la ville grâce à la nature par le biais de variations thermiques. Pour cela, nous utilisons un appareil de photographie numérique infrarouge. Au total, quatre études sont menées. Tout d’abord, nous souhaitons identifier la logique de répartition des espaces verts de la ville. Ensuite, nous désirons déterminer l’influence des conditions météorologiques sur la température de la ville. Puis, nous étudions les effets de la présence de végétation sur un mur. Pour finir, un profil du parc idéal est donné, d’un point de vue environnemental. Ce mémoire nous permet donc de mettre en lumière que la végétation édimbourgeoise joue un certain rôle dans la limitation du phénomène d’îlot de chaleur urbain.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire_Richard_2020.pdf (38.63 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02946464 , version 1 (23-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02946464 , version 1

Cite

Chloé Richard. Les effets de la nature face à l'îlot de chaleur urbain : l'exemple d'Édimbourg, Écosse. Géographie. 2020. ⟨dumas-02946464⟩
304 View
35 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More