Efficacité du traitement de l'hypertension artérielle précoce au sevrage des vasopresseurs après un choc septique au sein d'une cohorte rétrospective - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Efficacy of treatment of early arterial hypertension after withdrawal from vasopressor therapy in septic intensive care patients

Efficacité du traitement de l'hypertension artérielle précoce au sevrage des vasopresseurs après un choc septique au sein d'une cohorte rétrospective

Abstract

Background: the onset of hypertension after withdrawal of vasopressor following septic shock is poorly described in intensive care but appears to be frequent, early and associated with better outcome. The main objective of this study was to analyse the efficacy of antihypertensive treatments prescribed to intensive care patients and their prognosis. Patients and method: retrospective cohort including patients admitted for septic shock in two resuscitations at Bordeaux University Hospital between 2016 and 2019 with a diagnosis of hypertension defined by the introduction of an intravenous antihypertensive maintained at least 24 hours or by a 24-hour average blood pressure greater than 140mmHg (systolic) or 90mmHg (diastolic) occurring within 7 days of norepinephrine withdrawal. Results: two hundred and thirty-eight patients were included in the analysis, of which 141 (68%) were treated with an antihypertensive drug (α1-adrenoceptor antagonist (urapidil), calcium channel blockers (nicardipine) or their combination in 33%, 31% and 22% of cases respectively). Only 46 (28%) of the patients had their blood pressure controlled on the third day after the onset of hypertension. No difference in efficacy or tolerance was found between nicardipine and urapidil. There was no difference in renal events between treated and untreated patients, but major cardiovascular events were more frequent among treated patients (26% vs 8%, P=0.001). Conclusion: hypertension following septic shock is a common phenomenon after norepinephrine withdrawal. Blood pressure control is rarely achieved with comparable inefficacy of nicardipine and urapidil, even in combination. The short-term outcome of treated patients was similar to that of untreated patients, without any benefit found for any type of antihypertensive drug commonly used in the ICU. The value of a strategy to control blood pressure after septic shock in intensive care remains to be defined.
Introduction : la survenue d’une hypertension artérielle en réanimation au sevrage du support vasopresseur après un choc septique a été peu décrite mais semble fréquente, précoce et associée à un meilleur devenir. L’objectif principal de notre étude était d’analyser l’efficacité du traitement antihypertenseur administré en réanimation et de rechercher son effet sur le devenir. Patients et méthodes : cohorte rétrospective incluant des patients admis pour choc septique entre 2016 et 2019 dans deux réanimations du CHU de Bordeaux et présentant dans les 7 jours suivant le sevrage en noradrénaline une hypertension définie par l’introduction d’un traitement antihypertenseur intraveineux ou des pressions artérielles sanglantes moyennées supérieures à 140mmHg (systolique) ou 90mmHg (diastolique) sur au moins 24h. Résultats : sur les deux cent trente-huit patients inclus, 141 (68%) ont été traité! s dont 33% par un antagoniste α1 (urapidil), 31% par un inhibiteur calcique (nicardipine) et 22% par leur association. L’hypertension était contrôlée au troisième jour pour 46 (28%) des patients. Les antihypertenseurs étaient d’efficacité et de tolérance comparable. Le devenir rénal à 1 mois était similaire entre patients traités et non traités, mais on notait plus d’évènements cardio-vasculaires majeurs dans le groupe traité (26% vs 8%, P=0,001). Conclusion : la survenue d’une hypertension en réanimation est fréquente au sevrage des vasopresseurs au décours d’un choc septique. Le traitement est inconstant et le contrôle tensionnel rare que ce soit avec l’urapidil, la nicardipine ou leur association. L’analyse n’a pas retrouvé de bénéfice à un mois au contrôle tensionnel. L’intérêt et les modalités du contrôle de cette hypertension restent à définir.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2020_El_Boustani.pdf (2.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02946703 , version 1 (23-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02946703 , version 1

Cite

Younes El Boustani. Efficacité du traitement de l'hypertension artérielle précoce au sevrage des vasopresseurs après un choc septique au sein d'une cohorte rétrospective. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02946703⟩
126 View
48 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More