Tolérance de la chimio-embolisation pour le traitement du carcinome hépatocellulaire chez les patients âgés - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Safety of transarterial chemo-embolization for hepatocellular carcinoma in elderly patients

Tolérance de la chimio-embolisation pour le traitement du carcinome hépatocellulaire chez les patients âgés

Abstract

Introduction: Transarterial chemo-embolization is the most widely used treatment for hepatocellular carcinoma (HCC) in the world. Its efficacy has been demonstrated by several studies. However, safety data are limited, especially in the elderly. The aim of our study is to describe the safety profile of chemo-embolization for hepatocellular carcinoma in patients aged 70 years or more compared to younger patients. Materials and Methods: In this retrospective study, patients who received a first transarterial chemo-embolization for hepatocellular carcinoma at Grenoble University Hospital from January 2012 to March 2017 were included. They are divided into two groups according to age greater or below 70 years. The rates of early (during initial hospitalization), late (between discharge from hospital and oncological reassessment) and overall complications are assessed in each group and compared. Predictive factors of severe adverse events are studied using univariate and multivariate analyzes. Results: 271 patients were included in our study: 88 aged 70 or more and 183 in the younger group. The rate of severe adverse events in elderly patients is 20.5% compared to 21.3% in younger patients. There is no significant difference between the two groups (p = 0.87). The predictive factors of severe adverse events are a Child-Pugh score ≥ B7 (p < 0.0001), a PS ≥ 1 (p = 0.0019) and a MELD score ≥ 9 (p = 0.0415). Multifocal HCC and the use of idarubicin as chemotherapy are associated with reduced occurrence of severe adverse events (p = 0.0396 and p = 0.0351, respectively). Age 70 years or older is not associated with the occurrence of severe adverse events (p = 0.87). Conclusion: Our results show that safety profile of transarterial chemo-embolization for hepatocellular carcinoma in elderly is comparable to that of younger patients.
Introduction : La chimio-embolisation est le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) le plus pratiqué dans le monde. Son efficacité est démontrée par plusieurs études. En revanche, peu de données sont disponibles concernant sa tolérance, en particulier chez les sujets âgés, qui représentent une part croissante des patients avec CHC. Le but de notre étude est de décrire le profil de tolérance de la chimio-embolisation pour CHC chez les patients âgés de 70 ans ou plus comparé aux patients plus jeunes. Matériels et méthodes : Dans cette étude rétrospective, les patients ayant bénéficié d’une première chimio-embolisation pour carcinome hépatocellulaire au CHU de Grenoble de janvier 2012 à mars 2017 ont été inclus. Ils sont répartis en deux groupes selon l’âge : les plus et les moins de 70 ans. Les taux de complications précoces (pendant l’hospitalisation initiale), tardives (entre la sortie d’hospitalisation et la réévaluation oncologique) et globales sont évalués dans chaque groupe puis comparés. Les facteurs prédictifs d’évènements indésirables sévères sont étudiés par des analyses univariées et multivariées. Résultats : 271 patients ont été inclus dans notre étude : 88 dans le groupe des 70 ans ou plus et 183 dans le groupe des moins de 70 ans. Le taux d’évènements indésirables sévères chez les patients âgés est de 20,5% contre 21,3 % chez les plus jeunes. Il n’y a pas de différence significative entre les deux groupes (p = 0.87). Les facteurs prédictifs d’évènements indésirables sévères sont : un score de Child-Pugh ≥ B7 (p < 0.0001), un score OMS ≥ 1 (p = 0.0019) et un score de MELD ≥ 9 (p = 0.0415). Un CHC multifocal et l’utilisation l’idarubicine comme chimiothérapie sont associés à une moindre survenue d’évènements indésirables sévères (respectivement p = 0.0396 et p = 0.0351). L’âge de 70 ans ou plus n’est pas associé à la survenue d’évènements indésirables sévères (p = 0,87). Conclusion : Nos résultats montrent qu’il n’y a pas de différence de tolérance de la chimio-embolisation pour le traitement du carcinome hépatocellulaire entre les patients âgés de 70 ans ou plus et les patients plus jeunes.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GRAL5106_hernandez_olivier(1)(D)_version_diffusion.pdf (2.4 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02950811 , version 1 (28-09-2020)

Identifiers

Cite

Olivier Hernandez. Tolérance de la chimio-embolisation pour le traitement du carcinome hépatocellulaire chez les patients âgés. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02950811⟩
89 View
120 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More