Évaluation de la prescription d'une anticoagulation préventive chez les traumatisés du membre inférieur et traités en ambulatoire par les médecins généralistes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Évaluation de la prescription d'une anticoagulation préventive chez les traumatisés du membre inférieur et traités en ambulatoire par les médecins généralistes

Abstract

Introduction : les traumatismes du membre inférieur sont un motif fréquent de consultation en médecine générale. En dehors de la chirurgie et de l'hospitalisation, il n’existe pas de recommandation pour la prescription d'une thromboprophylaxie. Cette prescription est alors réalisée, en pratique courante, hors AMM chez les traumatisés du membre inférieur. L’objectif de l’étude était d’analyser quels étaient les facteurs de risque pris en compte par les médecins généralistes avant d’instaurer, ou non, une thromboprophylaxie. Méthode : étude épidémiologique quantitative à visée descriptive, déclarative à partir d’un questionnaire soumis aux médecins généralistes de la région PACA. Résultats : 226 questionnaires ont été retournés, soit un taux de réponse de 42%. Sur l’ensemble des situations cliniques proposées, une thromboprophylaxie a été introduite dans 69% des cas. Quand l’appui était conservé, les médecins s’abstenaient majoritairement de traiter les patients, avec seulement 11% à 14% de prescription. A l’inverse, dans des situations avec un appui impossible, la prescription allait de 72% à 98%. Discussion : la décision de prescription des médecins généralistes s’appuyait principalement sur la seule présence d’une marche conservée ou non. Les facteurs de risque thrombo-embolique bien identifiés étaient : le type de traumatisme, l’antécédent de maladie thrombo-embolique veineuse (personnel ou familial), la présence d’une thrombophilie, l’âge élevé du patient. Deux facteurs de risque reconnus par la littérature ont été moins bien identifiés : la prise d’une pilule œstro-progestative et la présence d’un antécédent oncologique. Conclusion : le médecin généraliste est laissé seul juge de la prescription d’une thromboprophylaxie en ambulatoire, en l’absence de recommandation officielle et même d’AMM dans cette indication. Une harmonisation des pratiques adaptée au risque individuel du patient permettrait une meilleure gestion du risque thrombo-embolique.
Fichier principal
Vignette du fichier
These BenoitCOCHU.pdf (8.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02950872 , version 1 (28-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02950872 , version 1

Cite

Benoît Cochu. Évaluation de la prescription d'une anticoagulation préventive chez les traumatisés du membre inférieur et traités en ambulatoire par les médecins généralistes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02950872⟩
91 View
531 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More