Les piqûres de scorpions chez l’enfant en Guyane française: une étude rétrospective de 2003 à 2018 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Scorpion stings in children in French Guiana: Retrospective study from 2003 to 2018

Les piqûres de scorpions chez l’enfant en Guyane française: une étude rétrospective de 2003 à 2018

Abstract

Objective: this study described the pediatric scorpionism in French Guiana. Material: we conducted a monocentric descriptive retrospective (16 years) study on scorpion sting in children. Epidemiology: we included 132 children with 63% of male. The patient with general envenomation was younger and lighter (p=0.04). The typical sting was one sting (95.3%) by big (47.6%) black (60%) slim pincer (58%) scorpion on the extremity (84%) of the body. Environment: during the day, the sting is related to the children activity. The sting occurred mostly when child change clothes. The monthly evaluation highlights that the number of sting and percentage of general envenomation was closely related to a combine variable of level of river and level variation. Clinical and paraclinical: the cardiac symptoms were the most frequent general enven-omation symptoms. They were present in 82% of general envenomation. The presence of pulmonary (p<0.001), ENT (p=0.01) or digestive (p=0.02) symptoms are link to major envenomations. Leucocyte and glycaemia increased with the envenomation class where kalaemia and alkaline reserve decreased. Therapeutic and outcome: they are no relation between antalgic level and the envenomations class. Forty-six patient need hospitalization and 7 needs intensive care unit. Patient did not present sequel at the hospital discharge.
Objectif : décrire le scorpionisme pédiatrique en Guyane française. Matériel : nous avons mené une étude descriptive rétrospective sur 16 ans monocentrique sur les piqûres de scorpions chez les enfants. Épidémiologie : nous avons inclus 132 enfants dont 63% de garçons. Les patients présentant une envenimation générale étaient plus jeunes et plus légers (p=0,04). La piqûre typique était unique (95,3 %) par un gros (47,6 %) scorpion noir (60 %) à pinces fines (58 %) à l’extrémité (84 %) d’un membre. Environnement : pendant la journée, la piqûre est liée à l’activité des enfants. La piqûre survient surtout lorsque les enfants se changent. L’évaluation mensuelle met en évidence que le nombre de piqûres et le pourcentage d’envenimation générale étaient étroitement liés à une variable combinée du niveau des rivières et de la variation du niveau de celles-ci. Clinique et paraclinique : les symptômes cardiaques étaient les symptômes généraux les plus fréquents lors des envenimations. Ils étaient présents dans 82% des envenimations générales. La présence de symptômes pulmonaires (p<0.001), ORL (p=0.01) ou digestifs (p=0.02) est caractéristique d’envenimations majeures. Les leucocytes et la glycémie augmentaient avec la classe d’envenimation tandis que la kaliémie et la réserve alcaline diminuaient. Thérapeutique et résultat : il n’y a pas de relation entre la classe des antalgiques et la classe des envenimations. Quarante-six patients doivent être hospitalisés et sept ont besoin d’une unité de soins intensifs. Aucun patient ne présente de séquelle à la sortie de l’hôpital.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2020_Vaucel.pdf (1.79 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02950932 , version 1 (28-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02950932 , version 1

Cite

Jules Vaucel. Les piqûres de scorpions chez l’enfant en Guyane française: une étude rétrospective de 2003 à 2018. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02950932⟩
259 View
270 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More