Quels sont les facteurs limitant la prise en charge extra-hospitalière des patients adressés aux urgences ? Enquête auprès des médecins généralistes du Pays Salonais - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Quels sont les facteurs limitant la prise en charge extra-hospitalière des patients adressés aux urgences ? Enquête auprès des médecins généralistes du Pays Salonais

Abstract

Introduction : nous sommes actuellement face à une véritable crise des services d’urgences. Depuis 1990 le nombre de passages quotidiens augmente de manière continue et la question du bien-fondé de ces consultations se pose. Un recours inadapté des patients est souvent évoqué, mais 30% des patients déclarent se présenter après contact médical. Le médecin généraliste joue un rôle de filtre dans cette prise en charge, mais doit faire face à de nombreuses problématiques. Nous avons étudié les facteurs limitant la prise en charge extra-hospitalière des patients adressés aux urgences par leur médecin généraliste. Matériel et méthode : nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective auprès des médecins généralistes du pays Salonais par le biais d’un questionnaire portant sur le dernier patient qu’ils avaient adressé aux urgences. Résultats : les patients adressés aux urgences avaient un âge moyen de 51,04 ans, avec un ratio homme/femme de 1,17. Ils n’étaient pas poly-pathologiques (57,69%) et vivaient à domicile (96,15%). Les consultations se déroulaient pour la plupart au cabinet du médecin (76,92%), plutôt en deuxième partie de semaine (76,92%), et l’après-midi (65,39%). Parmi les facteurs limitant la prise en charge extra-hospitalière 38% des médecins mentionnaient des soins non disponibles en ville, 28% une incertitude clinique, et 28% la fragilité du patient. 80% des médecins sondés s’estimaient satisfaits de leur prise en charge. Peu d’actes étaient réalisés en pré-hospitalier, les besoins identifiés par les médecins généralistes étaient souvent multiples avec en majorité des demandes d’hospitalisation, d’avis spécialisé et d’examens complémentaires. Conclusion : les résultats de notre étude soulèvent les difficultés rencontrées par les médecins généralistes. A la différence des services d’urgences disposant de plateaux techniques, l’accès aux examens complémentaires ou aux avis spécialisés en urgence est plus difficile en médecine de ville. Malgré cela le recours aux médecins généralistes s’avère être un moyen efficace d’éviter de nombreux passages inappropriés aux urgences.
Fichier principal
Vignette du fichier
The`se Hugo Roche FINAL - Scolarite´.pdf (6.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02951897 , version 1 (29-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02951897 , version 1

Cite

Hugo Roche. Quels sont les facteurs limitant la prise en charge extra-hospitalière des patients adressés aux urgences ? Enquête auprès des médecins généralistes du Pays Salonais. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02951897⟩
143 View
129 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More