Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Hésitation vaccinale et corticophobie dans la dermatite atopique de l'enfant : étude observationnelle unicentrique

Résumé : Introduction : la défiance dans les vaccins et la baisse de la couverture vaccinale qui en découle sont un réel problème de santé publique. Selon notre expérience en dermatologie pédiatrique, ce phénomène d’hésitation vaccinale (HV) défini par le « retard à l’acceptation ou le refus des vaccinations malgré l’existence d’un dispositif d’offre vaccinale », est particulièrement important chez les parents d’enfants atteints de dermatite atopique (DA). Ils y voient, entre autres, un facteur aggravant ou déclenchant de la maladie. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’HV auprès des parents d’enfants atteints d’une DA, d’en connaître les déterminants et de rechercher un lien entre vaccinophobie et corticophobie. Méthodes : Nous avons mené une étude observationnelle, unicentrique sur 3 mois auprès des parents d’enfants consultant dans le service de dermatologie de la Timone (Marseille, APHM). Un des 2 parents remplissait un questionnaire anonyme en format papier évaluant l’HV (Vaccine Hesitancy Survey question) et la corticophobie (score TOPICOP). Résultats : sur 312 questionnaires analysés, nous avons mis en évidence un risque plus élevé d’être hésitant vaccinal dans les familles d’enfants atteints de DA (52% versus 38%, p=0,0021) et ce lien persistait après ajustement (p=0,037). La conséquence étant un retard vaccinal (20% versus 6%, p=0,009). Cette HV était plus marquée si les enfants souffraient d’une autre manifestation atopique comme une rhinite allergique (p=0,017). Dans les familles avec DA, les hésitants avaient tendance à avoir plus de craintes ou réticences à l’application de dermocorticoïdes (63% versus 44%, p=0,053), avec un score de corticophobie plus élevé sur les fausses croyances (40 % versus 32%, p=0,048). Discussion : Notre étude montre que l’adhésion thérapeutique est un vrai problème chez les parents d’enfants atteints de DA. Nous avons montré, qu’ils étaient plus vaccinophobes, plus mal vaccinés et qu’il y avait un lien entre vaccinophobie et corticophobie. Les déterminants de cette HV sont similaires. La peur des effets indésirables, la perte de confiance dans la sécurité du produit, la perception d’une balance bénéfice/risque défavorable ainsi que la conviction que les vaccins ne protègent pas de maladies graves sont les principales préoccupations des parents hésitants vaccinaux, relayées en grande partie par les informations négatives des médias. Conclusion : l’identification des populations à risque d’HV et la compréhension des mécanismes conduisant à une défiance médicale en général est une condition préalable à la conception d’interventions de santé publique.
Complete list of metadatas

Cited literature [91 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02952003
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, September 29, 2020 - 10:32:04 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:19 PM

File

these bertille-4.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02952003, version 1

Collections

Citation

Bertille Miane. Hésitation vaccinale et corticophobie dans la dermatite atopique de l'enfant : étude observationnelle unicentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02952003⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

11