Évaluation des pratiques cliniques françaises dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC) en première rechute après immunochimiothérapie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Évaluation of french clinical practices in chronic lymphocytic leukemia (CLL) in first relapse after immunochemotherapy

Évaluation des pratiques cliniques françaises dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC) en première rechute après immunochimiothérapie

Abstract

Introduction: actual strategy for treatment of chronic lymphocytic leukemia (CLL) in first relapse after immunochemotherapy (ICT) is based on Ibrutinib or the combination Rituximab (R) – Venetoclax. Methods: we aimed to evaluate French national practices in this situation with on-line questionnaire consisting of 6 vignettes of patients in this situation. The treatment choice and the associated justifications were collected, also characteristics of answering physicians allowing to estimate 3 levels of expertise. Results: we collected answers from 139 physicians, with a total of 795 answers. Ibrutinib was the most frequently prescribed treatment, in 58% of cases versus 33% for R-Venetoclax. The mainly associated justifications to Ibrutinib were cytogenetic characteristics (46%), patient’s tolerance profile (45%), clinical presentation of the disease (36%), prescription logistics (36%) and prescribing habits (28%). The mainly associated justifications to R-Venetoclax were duration of treatment (70%), tolerance profile (51%), cytogenetic characteristics (33%), clinical presentation of the disease (30%). ICT was prescribed in 7% of cases. Physicians with a high expertise level prescribed more frequently R-Venetoclax (52%) than those with intermediary (28%) or low expertise level (27%). Multiple correspondence analysis found a cluster of physicians who essentially prescribed R-Venetoclax, had participated in a CLL board and included patients in a clinical trial recently, had been a CLL clinical trial investigator and were members of coordinating group FILO. Conclusion: ibrutinib was the preferred treatment in most cases, but R- Venetoclax was the main prescription for physicians with the higher expertise level.
Introduction : la stratégie de traitement des leucémies lymphoïdes chroniques (LLC) en première rechute après immunochimiothérapie (ICT) repose actuellement sur l’Ibrutinib ou l’association Rituximab (R)– Venetoclax. Méthodes : l’objectif était d’évaluer les pratiques nationales françaises dans cette situation en recueillant, via un questionnaire composé de 6 vignettes de patients dans cette situation, le choix du traitement et les justifications associées à ce choix. Le questionnaire permettait de recueillir les caractéristiques des médecins répondeurs, et leur degré d’expertise dans la LLC a été estimé en fonction de ces caractéristiques. Résultats : cent trente-neuf médecins ont répondu au questionnaire avec, sur les 6 vignettes, un total de 795 réponses analysables. L’Ibrutinib a été la molécule la plus fréquemment choisie, dans 58% des cas, contre 33% pour le R-Venetoclax. Les justifications principalement associées à l’Ibrutinib étaient les caractéristiques cytogénétiques (46%), le profil de tolérance du patient (45%), la présentation clinique de la maladie (36%), la logistique de prescription (36%) et l’habitude de prescription (28%). Les principales justifications du R-Venetoclax étaient la durée de traitement (70%), le profil de tolérance (51%), la cytogénétique (33%) et la présentation clinique de la maladie (30%). Une ICT a été prescrite dans 7% des cas. Les médecins avec expertise élevée prescrivaient plus fréquemment du R-Venetoclax (52%) que ceux avec expertise intermédiaire (28%) ou faible (27%). L’analyse des correspondances multiples retrouvait un cluster de médecins ayant prescrit plus fréquemment du R-Venetoclax, ayant participé à un board sur la LLC et inclus des patients dans un essai clinique récemment, ayant été investigateur d’essai clinique LLC et étant membres du FILO. Conclusion : l’Ibrutinib est la molécule privilégiée dans la plupart des cas, mais le R-Venetoclax a été d’avantage prescrit par les médecins avec l’expertise la plus élevée dans la LLC.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2020_Mottal.pdf (1.6 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02957566 , version 1 (05-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02957566 , version 1

Cite

Nathan Mottal. Évaluation des pratiques cliniques françaises dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC) en première rechute après immunochimiothérapie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02957566⟩
231 View
265 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More