Acétate d’abiratérone associé à la dexaméthasone dans le cancer de la prostate résistant à la castration‎ : réponse biologique après switch ou rechallenge - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Abiraterone and dexamethasone in castration-resistant prostate cancer: biological response after switch or rechallenge

Acétate d’abiratérone associé à la dexaméthasone dans le cancer de la prostate résistant à la castration‎ : réponse biologique après switch ou rechallenge

Abstract

Abiraterone acetate (AA) combined with prednisone (P) is a major treatment for metastatic castration-resistant prostate cancer (mCRPC). The combination of AA and dexamethasone (D) has been described as another possible option, immediately (switch) or in rechallenge after a different treatment line. 77 patients with mCRPC were included in this retrospective study conducted in two centers. All patients received AA + P. After disease progression on AA+P, patients were treated either first with another drug and then rechallenge of AA combined with D or with an immediate switch from P to D. The criteria for biological relapse were in accordance with the PCWG3 criteria. The efficacy of AA+D was estimated by the proportion of patients with a PSA decline > 50% from baseline value (PSA50), a PSA decline > 30% from baseline value (PSA30) and progression-free survival (SSP). After a median duration of treatment with AA + D of 533 days, the proportion of patients with PSA50 was 28.6% (90% CI: 20.2-38.2) and the proportion of patients with PSA30 was 36.3 % (90% CI: 27-46). The biological response rate was no different whether the patients were treated in a switch or rechallenge context. Patients with prior response on AA + P were more likely to reach PSA50 on AA + D, but the results were not significant: 34.6 % versus 16%. Median SSP on AA+D was 4.2 months. SSP was similar after either switch or rechallenge. A decrease of SSP, without statistical significance, was observed for the late introduction of D into the treatment regimen. Treatment with AA+D was well tolerated, with no grade 3-4 AEs. Change from P to D associated with AA after disease progression on AA+P may resensitize mCRPC to AA, with a PSA 50 response reached in 28.6% of patients and a median SSP of 4.2 months. It appears to be an interesting option in mCRPC, either by directly switching the corticoid or in AA rechallenge. Prospective studies with a larger number of patients are necessary, in order to identify potential predictive criteria for efficacy.
L'acétate d'abiratérone (AA) associé à la prednisone (P) est un traitement majeur du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm). L'association AA et dexaméthasone (D) a été décrite comme une autre option possible, immédiatement (switch) ou en rechallenge après une ligne de traitement différente. 77 patients atteints de CPRCm ont été inclus dans cette étude rétrospective menée dans deux centres. Tous les patients ont reçu AA + P. Après la progression de la maladie sous AA + P, les patients ont été traités soit d'abord avec un autre médicament, puis un rechallenge de l'AA associée à D, soit avec un passage immédiat de P à D. Les critères de rechute biologique étaient conformes aux critères PCWG3. L'efficacité de l'AA + D a été estimée par la proportion de patients avec une baisse du PSA> 50% par rapport à la valeur initiale (PSA50), une baisse du PSA> 30% par rapport à la valeur initiale (PSA30) et une survie sans progression biologique (SSP). Après une durée médiane de traitement par AA + D de 533 jours, la proportion de patients avec PSA50 était de 28,6% (IC 90%: 20,2-38,2) et la proportion de patients avec PSA30 était de 36,3% (IC 90%: 27-46 ). Le taux de réponse biologique n'était pas différent si les patients étaient traités dans un contexte de switch ou de rechallenge. Les patients avec une réponse antérieure avec AA + P étaient plus susceptibles d'atteindre le PSA50 avec AA + D, mais les résultats n'étaient pas significatifs: 34,6% contre 16%. La médiane de la SSP sous AA + D était de 4,2 mois. La SSP était similaire après le switch ou la rechallenge. Une diminution de la SSP, sans signification statistique, a été observée pour l'introduction tardive de D dans le schéma thérapeutique. Le traitement par AA + D a été bien toléré, sans EI de grade 3-4. Le passage de P à D associé à l'AA après progression de la maladie sur AA + P peut resensibiliser le CPRCm à l'AA, avec une réponse PSA 50 atteinte chez 28,6% des patients et une SSP médiane de 4,2 mois. Cela semble être une option intéressante dans CPRCm, soit en switchant directement ou en rechallenge. Des études prospectives avec un plus grand nombre de patients sont nécessaires, afin d'identifier des critères prédictifs potentiels d'efficacité.
Fichier principal
Vignette du fichier
Jamelot_Mathieu.pdf (2.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02958655 , version 1 (06-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02958655 , version 1

Cite

Mathieu Jamelot. Acétate d’abiratérone associé à la dexaméthasone dans le cancer de la prostate résistant à la castration‎ : réponse biologique après switch ou rechallenge. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02958655⟩
85 View
1192 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More