Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les adolescents victimes et auteurs de violence sexuelle. Revue de la littérature et étude descriptive clinique autour d’une population d’auteurs suivis en soins

Résumé : L’agression sexuelle implique au moins une victime et au moins un auteur. Il est assez caricatural de s’imaginer 2 personnes bien distinctes réunies au moment de l’agression. Les conséquences de cette agression seraient bien différentes pour les 2 protagonistes. Et pourtant, il est surprenant de constater que la moitié des auteurs de violence sexuelle ont, eux même, été une victime de ces violences durant l’enfance. La littérature a noté que « victime » et « auteur » ne sont pas toujours des catégories mutuellement exclusives. Nous chercherons à voir si, dans la population adolescente, les victimes devenues auteurs de violence sexuelle présentent une pathologie mentale plus fréquente que les auteurs non-victimes. Cela influence-t-il le passage à l’acte ? METHODE : Nous avons réalisé une revue de littérature et une étude observationnelle large sur une population de 54 adolescents auteurs de violence sexuelle dont la moitié a allégué un statut de victime de violence sexuelle. Nous avons réalisé un questionnaire de recueil de données sur dossier au sein de l’Unité de Soins Spécifiques pour Adolescent (USSA) de Rouen, en France, depuis sa création en 2012 jusqu’à la fin de l’étude en mars 2019. Cette structure accueille et suit tous les patients avec antécédent d’AVS de la région Haute Normandie. Au total environ 250 items étaient recherchés dans différents registres (médical, familial, pénal, agression subie et commise) RESULTATS : Les adolescents victimes devenus auteurs de violence sexuelle (VAVS) ont plus souvent au moins 1 trouble psychiatrique comparativement aux auteurs de violence sexuelle non-victime (AVS) (VAVS 25/27 pathologie psychiatrique (92,6%) vs AVS 20/27 pathologie psychiatrique (74,1%) p=0.03, IC [0.099 à 2.029]). Nous retrouvons surtout des troubles anxiodépressifs. Nous constatons que 30% des VAVS ont eu un épisode dépressif caractérisé comparativement à 11% des AVS et 26% un état de stress posttraumatique contre 7% au cours de leur vie. Il est important d’insister sur les similitudes entre les VAVS, leurs auteurs et leurs victimes. De nombreux facteurs se retrouvent autant sur la victimologie, le passage à l’acte, le traumatisme, le dysfonctionnement, le comportement familial ainsi que sur le niveau pénal. CONCLUSION : Les VAVS présentent plus de décompensations psychiatriques que les AVS. Ils sont dans une recherche du même. Une proportion importante d’entre eux ont un état de stress post-traumatique. Cette recherche du même prend la forme d’une expression, d’une réalisation, d’une extériorisation des reviviscences lors du passage à l’acte.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [613 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02958704
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, October 6, 2020 - 10:39:58 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:47 PM

File

Nicolas_GILLES.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02958704, version 1

Citation

Nicolas Gilles. Les adolescents victimes et auteurs de violence sexuelle. Revue de la littérature et étude descriptive clinique autour d’une population d’auteurs suivis en soins. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02958704⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

33