Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

#metoo : mirage d’un idéal démocratique ?

Résumé : Ce travail pose la question de l’avenir de la démocratie face à une révolution numérique ayant pour résultante la métamorphose des modes de communication. Notre problématique est la suivante : dans quelle mesure un mouvement ayant pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux, alors qu’il est a priori vecteur de liberté et d’émancipation citoyenne, peut-il constituer une menace envers la vie démocratique ?
Les réseaux sociaux semblent être devenus les outils de mouvements de masse ayant des répercutions fortes sur les sociétés humaines, à des échelles dépassant parfois les frontières des nations. Nous nous sommes intéressés particulièrement au mouvement #metoo et à l’épisode #balancetonporc, l’une de ses conséquences en France, afin d’observer l’impact qu’ils pouvaient avoir sur la vie démocratique.
Notre première hypothèse est la suivante : le média utilisé pour cette libération de la parole féminine, alors qu’il semble offrir la promesse d’un renforcement de la vie démocratique, ne peut contrer les « usages déviants » qui semblent prendre le pas sur les principes de fonctionnement de celle-ci. Les réseaux sociaux semblent contenir la possibilité d’une vie démocratique plus efficace, notamment car ils permettent le réinvestissement de la « sphère publique » par les citoyens. Ces outils détiennent un potentiel de réalisation d’une « cyber démocratie ». Cependant, l’usage qui en est fait est parfois irrationnel, ce qui constitue une menace envers la démocratie. La liberté d’expression est en effet parfois dégradée, au mépris d’un débat qui ne peut avoir lieu. L’utilisation faite des réseaux sociaux peut parfois s’établir telle une provocation face aux cadres normés des institutions étatiques, notamment celui de la Justice, pouvant ainsi entraîner de fâcheuses répercutions sur la vie démocratique.
Notre seconde hypothèse est la suivante : Twitter fait jouer à plein des logiques médiatiques plus générales, lesquelles peuvent à leur tour concurrencer des fonctionnements démocratiques. Cette partie montre à quel point la responsabilité journalistique peut être contrainte et comment les pratiques des médias classiques peuvent entraîner des dérives anti-démocratiques. Le journaliste est parfois amené à confondre son rôle avec celui du juge ou de l’avocat en s’immisçant dans le processus judiciaire, fragilisant ainsi certains principes fondamentaux à l’équilibre démocratique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02958939
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Tuesday, October 6, 2020 - 1:29:42 PM
Last modification on : Wednesday, December 16, 2020 - 4:08:38 AM
Long-term archiving on: : Thursday, January 7, 2021 - 6:26:40 PM

File

BRUNIER Adrien_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02958939, version 1

Citation

Adrien Brunier. #metoo : mirage d’un idéal démocratique ?. Sciences de l'information et de la communication. 2018. ⟨dumas-02958939⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

4