Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de la pression motrice sur la mortalité chez les patients obèses et non obèses en SDRA : une étude de cohorte rétrospective

Résumé : Introduction : une pression motrice élevée (pression plateau-pression expiratoire positive) dans le système respiratoire est associée à une mortalité plus élevée chez les patients en syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) non sélectionnés. Cependant, cette relation n’a jamais été étudiée chez les patients obèses présentant un SDRA. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer la relation entre la mortalité à J90 et la pression motrice dans une population de patients ventilés présentant un SDRA, en réanimation, selon le statut d’obèse ou de non obèse. Méthodes : nous avons réalisé une étude monocentrique rétrospective à partir de données collectées prospectivement, concernant tous les patients présentant un SDRA, admis de manière consécutive dans une réanimation adulte médico-chirurgicale de Janvier 2009 à Mai 2017. Le diagnostic de SDRA était posé à partir des critères de Berlin et tous les patients étaient ventilés en ventilation mécanique protectrice. L’obésité était définie par un Indice de Masse Corporelle > 30 Kg/m2. La pression de plateau, la compliance pulmonaire, et la pression motrice était relevées dans les 24h suivant le diagnostic de SDRA et comparées entre les survivants et les non survivants à J90 chez les patients obèses et chez les patients non-obèses. Un modèle de Cox a été utilisé pour la mortalité à J90. Résultats : trois cents soixante-deux patients avec SDRA ont été inclus, 262 (72%) non obèses et 100 (28%) obèses. Les taux de mortalité à J90 étaient respectivement de 47% (95%CI 40-53) dans le groupe des patients non-obèses et de 46% (95%CI 36-56) dans le groupe des patients obèses. La pression motrice à J1 dans le groupe de patients non obèses était significativement plus basse dans le groupe des survivants à J90 (11.9±4.2cmH2O) que chez les non survivants (15.2 ± 5.2cmH2O,P<0.001). Au contraire, dans le groupe de patients obèses, la pression motrice à J1 n’était pas significativement différente parmi les survivants à J90 (13.7±4.5cmH2O) en comparaison aux non survivants (13.2±5.1cmH2O, P=0.41). Après une analyse multivariée sur le modèle de Cox, la pression motrice (HR=1.07(95%CI,1.04-1.10) par point supplémentaire, P<0.0001), la pression de plateau (HR=1.04(95%CI,1.01-1.07) par point supplémentaire, P=0.01) et la compliance pulmonaire (HR=0.97(95%CI,0.96-0.99) par point supplémentaire, P=0.0002) étaient associées à la mortalité à J90 de manière indépendante chez les patients non obèses mais pas chez les patients obèses. Conclusion : contrairement aux patients non obèses avec un SDRA, la pression motrice n’est pas associée à la mortalité chez les patients obèses avec un SDRA. Nos résultats suggèrent que des réglages « standards » identiques à tous les patients peuvent être inadaptés s’ils ne tiennent pas compte de la mécanique ventilatoire et des caractères physiques du patient. En effet, le niveau de PEEP et la pression motrice résultant du système respiratoire est probablement modifiée selon les patients en raison de particularités anatomiques et physiologiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [53 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02959202
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Tuesday, October 6, 2020 - 3:46:29 PM
Last modification on : Friday, October 9, 2020 - 3:29:29 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_C...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02959202, version 1

Citation

Jeanne Cossic. Impact de la pression motrice sur la mortalité chez les patients obèses et non obèses en SDRA : une étude de cohorte rétrospective. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02959202⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

4