Tenue correcte exigée : quels sont les critères de choix du médecin généraliste concernant son apparence physique et sa tenue vestimentaire pour en tirer les bénéfices dans la relation médecin-patient ? Enquête qualitative à partir d’entretiens semi-dirigés - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Tenue correcte exigée : quels sont les critères de choix du médecin généraliste concernant son apparence physique et sa tenue vestimentaire pour en tirer les bénéfices dans la relation médecin-patient ? Enquête qualitative à partir d’entretiens semi-dirigés

Abstract

Introduction: non-verbal communication plays an important role in the doctor-patient relationship, but this communication involves appearance, among other things. The problem with liberal medicine is that there is no dress code. The main objective was to interpret the general practitioner's feelings in choosing his or her physical appearance and clothing on the basis of his or her caring relationship, and the secondary objective was to establish the usefulness for general practitioners of training in non-verbal communication, particularly on physical appearance, during the university curriculum. Method: qualitative study based on 16 semi-directed interviews with general practitioners. A phenomenological analysis completed with a semio-pragmatic approach was carried out. Result-Discussion: for almost all practitioners surveyed, their appearance has an impact on their doctor-patient relationship. The criteria for hoosing GPs with regard to their appearance and dress are varied. The most often cited are: the importance of remaining oneself, the representation of former doctors, dress codes respecting medical ethics (hygiene, respectfor the patient and pathology), the choice of the white coat that remains controversial in general practice, which is intended to be a local medicine, and the gender and age of the practitioner can dictate the choice of his appearance to help him to assert himself as a caregiver. According to physicians, non-verbal communication, which is essential, is not sufficiently addressed during the university curriculum and the question of the physician's appearance is even less so when it can influence the doctor-patient relationship. Conclusion: the physician's physical appearance and dress may have an impact on the physician-patient relationship and each practitioner determines, based on his or her own choices, criteria to be met to help him or her establish a therapeutic relationship that he or she deems appropriate.
Introduction : la communication non-verbale joue un rôle important dans la relation médecin-patient, or cette communication passe entre autres par l’apparence. La problématique de la médecine libérale c’est qu’il n‘existe pas de code vestimentaire. L’objectif principal était l’interprétation du ressenti du médecin généraliste dans le choix de son apparence physique et de sa tenue vestimentaire sur sa relation de soin, et l’objectif secondaire était d’établir l’utilité pour les médecins généralistes de suivre durant le cursus universitaire une formation concernant la communication non-verbale, notamment sur l’apparence physique. Méthodes : étude qualitative à partir de 16 entretiens semi-dirigés conduits auprès de médecins généralistes libéraux. Une analyse hénoménologique complétée d’une approche sémio-pragmatique a été réalisée. Résultats-Discussion : pour quasiment tous les praticiens interrogés leur apparence a un impact sur leur relation médecin-patient. Les critères de choix des médecins généralistes concernant leur apparence et leur tenue sont divers. Les plus souvent cités sont : l’importance de rester soi-même, la représentation des anciens médecins, des codes vestimentaires respectant la déontologie médicale (hygiène, respect du patient et de la pathologie), le choix de la blouse blanche qui reste controversé en médecine générale qui se veut une médecine proximité, et le genre et l’âge du praticien peuvent dicter le choix de son apparence pour l’aider à s’imposer en tant que soignant. Selon les médecins la communication non-verbale qui est primordiale n’est pas assez abordée durant le cursus universitaire et la question de l’apparence du médecin l’est encore moins alors qu’elle peut influencer la relation médecin-patient. Conclusion : l’apparence physique et vestimentaire du médecin peut avoir un impact sur la relation médecin-patient et chaque praticien détermine selon ses propres choix des critères à respecter pour l’aider à instaurer une relation thérapeutique qu’il juge appropriée.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_Delmas_Magalie.pdf (2.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02962743 , version 1 (09-10-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02962743 , version 1

Cite

Magalie Delmas. Tenue correcte exigée : quels sont les critères de choix du médecin généraliste concernant son apparence physique et sa tenue vestimentaire pour en tirer les bénéfices dans la relation médecin-patient ? Enquête qualitative à partir d’entretiens semi-dirigés. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02962743⟩
289 View
1431 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More