Déterminants biologiques de la rhéologie des expectorations dans les maladies des voies aériennes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Déterminants biologiques de la rhéologie des expectorations dans les maladies des voies aériennes

Abstract

Introduction. Les variations de composition du mucus entrainent une modification de son comportement viscoélastique, qui peut être mesuré par analyse rhéologique. Il n’existe pas d’outil clinique ciblant le mucus malgré son importance dans les maladies chroniques des voies aériennes. Objectif. Déterminer les contributeurs biologiques et/ou cliniques majeurs dans différentes maladies chroniques des voies aériennes qui participent à la rhéologie des expectorations en routine clinique. Matériels et Méthodes. Nous avons recueilli les expectorations spontanées de patients atteints d’asthme, de BPCO et de dilatations de bronche non mucoviscidosique (DDB), stable ou en exacerbation. Ces expectorations ont été soumises à une analyse rhéologique oscillatoire à 1Hz à déformation croissante. Le module élastique (G’), le module visqueux (G’’) et la contrainte critique (τc) ont été mesurés. En parallèle, nous avons quantifié les principaux composants de ces expectorations :i) compte cellulaire total et différentiel, ii) quantité d’ADN par spectrophotométrie, iii) quantité de protéines totales par méthode colorimétrique, quantité des mucines MUC5AC et MUC5B par spectrométrie de masse et iv) activité α- amylase. Une analyse bactériologique de routine a également été réalisée. Résultats. Entre mai et août 2019, nous avons analysé 48 expectorations, 24 DDB, 14 BPCO et 10 asthmatiques. 50% des patients étaient en exacerbation et 20% des cytologies étaient contaminés par de la salive. Les concentrations en protéines totales et le pourcentage d’éosinophiles étaient très significativement liées aux variables rhéologiques dans un modèle de régression linéaire multiple. Nous n’avons pas retrouvé de différence rhéologique entre les prélèvements en exacerbation et à l’état stable. Nous avons remarqué que la rhéologie d’expectoration des asthmatiques est significativement différente des deux autres groupes aussi bien sur les paramètres de viscosité que d’élasticité. Conclusion. La rhéologie des expectorations dans les maladies chroniques des voies aériennes est principalement déterminée par la concentration en protéine et le pourcentage d’éosinophiles. La rhéologie des expectorations d’asthmatiques est différente des autres pathologies.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_Volpato_Mathilde.pdf (2.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02964536 , version 1 (12-10-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02964536 , version 1

Cite

Mathilde Volpato. Déterminants biologiques de la rhéologie des expectorations dans les maladies des voies aériennes. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02964536⟩
73 View
118 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More