Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Recherche de biomarqueurs inflammatoires et métabolites cérébraux associés aux conduites suicidaires chez les patients souffrant d’épisode dépressif caractérisé : étude de spectroscopie par résonance magnétique : projet BICS

Résumé : Contexte : près de 800 000 personnes décèdent par suicide dans le monde tous les ans. Des éléments de preuve associent la dysrégulation du système sérotoninergique et de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HPA) à la vulnérabilité aux conduites suicidaires, en particulier chez les patients souffrant de dépression. Nous faisons l’hypothèse que l’augmentation des biomarqueurs périphériques de l’inflammation serait corrélée à une perturbation des métabolites cérébraux tels que le glutamate (Glu) et le N-acetyl aspartate (TNAA) en particulier chez les patients suicidants dans des régions cérébrales impliquées dans la vulnérabilité suicidaire comme le gyrus cingulaire antérieur et postérieur (CCA et CCP), le cortex orbito-frontale (COF) et le cortex parietal précuneus (CPP). Méthode : la spectroscopie par résonnance magnétique 3T est utilisée dans cette étude pour comparer les taux de 6 métabolites cérébraux : glutamate, glutamine, N Acetyl aspartate, Myo-inositol, choline et créatine chez 69 participants dont 23 présentant un épisode dépressif caractérisé unipolaire avec histoire de tentative de suicide (PS), 23 présentant un épisode dépressif caractérisé unipolaire sans histoire de tentative de suicide (TA) et 23 témoins sains (TS). Nous rechercherons des associations entre les taux de 6 métabolites cérébraux, 15 marqueurs sanguins de l'inflammation et 8 variables cliniques impliquées dans la vulnérabilité suicidaire. Résultats : nous rapportons une augmentation de la CRP périphérique chez les patients suicidants versus TA et TS qui est corrélée avec une diminution du taux de Glutamate (R = -0,30 p < 0,01) dans le CPP. Dans le CCA on retrouve des taux de TNAA plus bas chez les témoins affectifs que chez les patients sains et une tendance à la diminution chez les patients suicidants comparés aux témoins sains. On retrouve une élévation du taux de Myo-inositol dans le CCP chez les témoins affectifs comparés aux témoins sains et une tendance à l’augmentation chez les patients suicidants comparés aux témoins sains. Dans le CCA les taux de Glutamate étaient associés positivement aux marqueurs de l’inflammation CD40L, l’IL1b, IL2, IL4, IL6, IL10, IL1a et TNFa avec des coefficients de corrélation R >40% p<10-3. On retrouve enfin une corrélation négative entre le Glutamate et le niveau de sévérité de dépression évalué par l’hétéro questionnaire HAMD. Conclusion : cette étude préliminaire suggère l’existence d’un lien entre l’inflammation et la voie glutamatergique dans la vulnérabilité aux conduites suicidaires. Elle supporte aussi l’approche dimensionnelle des conduites suicidaires.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02966555
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Wednesday, October 14, 2020 - 10:10:42 AM
Last modification on : Sunday, February 7, 2021 - 3:21:52 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_F...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02966555, version 1

Citation

Dimitri Fiedos. Recherche de biomarqueurs inflammatoires et métabolites cérébraux associés aux conduites suicidaires chez les patients souffrant d’épisode dépressif caractérisé : étude de spectroscopie par résonance magnétique : projet BICS. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02966555⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

4