Évaluation de la morbi-mortalité après une fracture périprothétique de la hanche : résultats d’une étude rétrospective monocentrique de 88 patients - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Surgical treatment of periprosthetic femoral fractures: a retrospective study with analysis autonomy and functional outcomes from 2010 to 2015

Évaluation de la morbi-mortalité après une fracture périprothétique de la hanche : résultats d’une étude rétrospective monocentrique de 88 patients

Abstract

L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la morbi-mortalité (MM) postopératoire de ce type de fracture. L’objectif secondaire était d’analyser cette MM selon la classification de Vancouver. L’hypothèse était que plus la fracture était grave, plus le risque de MM était important. Il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique menée entre le premier janvier 2010 et le 31 décembre 2015. Tous les patients présentant une FPP traité chirurgicalement ont été inclus. L’état clinique préopératoire (autonomie, comorbidités, score ASA) a été évalué à partir des dossiers d’admission. Une analyse en sous-groupe, selon la classification de Vancouver, a été effectuée. Le score de Parker évalué en préopératoire à 7,17 (+/-1,5 ; 3-9) a perdu, 1,53 point, pour arriver au dernier recul à 5,64 (+/- 1,77 ; 2-9) (p=1,4 E-07). Les scores fonctionnels qui ont également chuté : le score PMA était de 12,31 points (+/-3,16 ; 3-18) et le HHS de 67,48 points (+/-18,56 ; 12-98) soit une perte respective de 2,33 et 13,13 points par rapport à l’état initial. Ce déclin fonctionnel est statistiquement significatif (PMA p= 3,50E-05 et HHS p= 2,59 E-05). La survie globale des patients dans toute la série était de 97,7% à 1 mois, de 76,1% à 12 mois, de 64,8% à 24 mois et de 52,3 % à la date de point. L’analyse en sous-groupes dérivés de la classification de Vancouver a permis de hiérarchiser la gravité des FPPH. . Comme nous pouvions le supposer, Nous avons retrouvé par ordre de gravité croissante, les fractures Vancouver A suivi des B1 et B2 puis des types C et B3 (p <0,05). Malgré une standardisation de leur prise en charge, les résultats font état d’une morbi-mortalité élevée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GRAL5131_francony_florent(1)(D)_version_diffusion.pdf (8.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02966615 , version 1 (14-10-2020)

Identifiers

Cite

Florent Jean Marie Francony. Évaluation de la morbi-mortalité après une fracture périprothétique de la hanche : résultats d’une étude rétrospective monocentrique de 88 patients. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02966615⟩
78 View
733 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More