Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Temps nécessaire à la confirmation du bon positionnement d'une sonde d'intubation à partir d'un échographe ultraportable de type V-SCAN™ par le médecin urgentiste

Résumé : Introduction : de nombreuses méthodes ont été décrites afin d’identifier le positionnement de la sonde d’intubation après une intubation orotrachéale avec notamment la capnographie qui est actuellement considérée comme le gold standard. Dans le domaine de l’urgence, des paramètres influencent le bon positionnement de cette sonde. La possibilité d’utiliser l’échographie des VAS avec un appareil portatif permettrait de diminuer les risques de défaut de surveillance et la mise en danger d’un patient sous ventilation mécanique. La miniaturisation du matériel et la rapidité de réalisation des images vont dans ce sens. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude prospective quantitative non interventionnelle au CHU d’Amiens, avec un recueil de données réalisé de décembre 2019 à juillet 2020. Quatre coupes d’échographie associant échographie pleurale et trachéale ont été recherchées et chronométrées afin de déterminer le temps nécessaire à la confirmation du bon positionnement d’une sonde d’intubation par le médecin urgentiste à partir de l’échographie ultraportable. Les temps de réalisation de ce geste ont été analysé en fonction de différents critères tels que le lieu de réalisation de l’échographie, l’âge, l’expérience et l’existence d’une formation spécifique du MU, et comparés aux données de la capnographie. Résultats : les données de 39 échographies, réalisées par 15 médecins urgentiste ont été analysées. Le temps moyen retrouvé dans cette étude, nécessaire à l’obtention des quatre coupes d’échographie, est de 30.69 secondes (EI 19,1–37,59) versus 48 secondes (EI 45-53), P <0,0001 pour la méthode associant capnographie et auscultation. Nous retrouvons une différence de temps significative entre les deux méthodes en faveur de l’échographie. Les médecins ayant reçu une formation préalable à l’échographie ont retrouvé les coupes nécessaires à cette confirmation plus rapidement. Discussion : les appareils miniaturisés, quoi que possédant une qualité d’image moindre que les appareils dit standard, semblent permettre de confirmer le bon positionnement de la sonde d’intubation plus rapidement que par la méthode associant capnographie et auscultation du patient. Cet outil semble cependant nécessiter une formation préalable et un usage régulier afin de l’utiliser de façon optimale. Conclusion : il est désormais nécessaire d'évaluer la sensibilité et la spécificité de l'échographie ultraportable dans la vérification du bon positionnement d'une sonde d’intubation, à partir des coupes que nous avons réalisé. Pour cela, les données de l’échographie ultraportable, l’auscultation, la capnographie et la radio de thorax dans les conditions d’urgence vont être comparées dans le cadre d’un protocole de recherche en cours d’élaboration.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02966764
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Wednesday, October 14, 2020 - 1:33:54 PM
Last modification on : Monday, April 19, 2021 - 8:52:47 AM

File

Blanpain Thomas. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02966764, version 1

Collections

Citation

Thomas Blanpain. Temps nécessaire à la confirmation du bon positionnement d'une sonde d'intubation à partir d'un échographe ultraportable de type V-SCAN™ par le médecin urgentiste. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02966764⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

15