Impact du délai d'initiation de l'adalimumab au cours de la maladie de Crohn non compliquée : étude multicentrique rétrospective - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Impact du délai d'initiation de l'adalimumab au cours de la maladie de Crohn non compliquée : étude multicentrique rétrospective

Abstract

Introduction : l’impact du délai d’initiation des anti-TNF sur son efficacité dans la maladie de Crohn (MC) purement inflammatoire est méconnu. L’objectif de ce travail était d’évaluer le risque de complication après l’introduction d’un traitement par adalimumab (ADA) chez les patients atteints de MC non compliquée et d’évaluer l’impact de délai d’initiation du traitement sur le risque de complications. Matériel et méthodes : tous les patients atteints de MC non sténosante et non fistulisante ayant débuté un traitement par ADA après 2011 dans les CHU d’Amiens, Caen et Lille ont été inclus rétrospectivement. Le risque de complication, de chirurgie ou d’hospitalisation était évalué en fonction du délai d’initiation (moins vs plus de 2 ans après le diagnostic de MC). Résultats : ont été inclus 300 patients parmi lesquels 130 avaient une initiation précoce du traitement et 170 une initiation tardive. Cinquante-cinq (18,2%) patients évoluaient vers une forme sténosante et 27 (8,9%) vers une forme fistulisante, dans un délai médian respectivement de 23,5 mois (IQR, 11-40) et 16 mois (IQR, 6-41,5) après initiation. Une chirurgie survenait chez 46 (15,2%) patients avec un délai médian de 31 mois (IQR, 14-47). Après un délai médian de 49 mois (IQR, 29-69), 128 (42,7%) patients étaient toujours traités par ADA. Le taux de chirurgie était significativement plus élevé chez les patients débutant l’ADA plus de 2 ans après le diagnostic (19,4% vs 9,2% ; p=0.044). En analyse univariée, seule l’exposition antérieure à l’IFX était significativement associée à la chirurgie (OR, 2.98 ; IC95%, 1.45–6.26). Le délai d’initiation de l’ADA n’était pas associé au risque de chirurgie (OR, 1.62 ; IC95%, 0.75–3.65). Le taux de complication fistulisante ou sténosante, d’hospitalisation ou d’échec thérapeutique n’était pas influencé par le délai d’initiation de l’ADA. Conclusion : au cours de la MC inflammatoire, le délai d’initiation d’ADA ne semble pas influencer son efficacité, le risque de complications sténosantes ou fistulisantes ainsi que le risque de chirurgie.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lahaye Anouck. Thèse d'exercice de médecine. Hépato-gastroentérologie (UPJV).pdf (608.97 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02968993 , version 1 (16-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02968993 , version 1

Cite

Anouck Lahaye. Impact du délai d'initiation de l'adalimumab au cours de la maladie de Crohn non compliquée : étude multicentrique rétrospective. Hépatologie et Gastroentérologie. 2020. ⟨dumas-02968993⟩
47 View
53 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More